ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Aïd al Fitr sanglant en Algérie

 
La fête de Aïd al Fitr célébrée mardi en Algérie n’a pas été épargnée par la folie du volant puisque la Gendarmerie nationale a enregistré plusieurs accidents de la route qui ont causé la mort de plusieurs personnes au niveau national.
jeudi 26 octobre 2006.

Aïd El Fitr sanglant en Algérie L’excès de vitesse constitue le facteur prédominant des accidents mortels, le ministère des Transports a lancé une campagne de sensibilisation qui reprend ce thème, cette campagne a pour slogan « La préservation de la famille » et met en avant les causes principales des accidents de la route en Algérie telles que l’usage du téléphone portable au volant et la conduite en état de fatigue et de stress. Contactée, la Protection civile affirme que, selon un bilan établi durant les journées de mardi et mercredi (jusqu’à 10h), il a été enregistré 12 décès et 44 blessés sur l’ensemble du territoire national.

Le plus lourd bilan a été relevé à Annaba où un carambolage de quatre véhicules, survenu sur la RN44 entre Annaba et Berrahel, à hauteur de la cité Kherraza (commune d’El Bouni), a fait 4 morts et 24 blessés. Selon la même source, il a été enregistré 6 blessés à Tiaret (ouest de l’Algérie), 1 décès à Sétif, 3 décès à Constantine, 3 blessés à Taref, 5 blessés à Mila, 1 blessé et 1 mort à El Bayed, 5 blessés à Sidi Bel Abbès, 2 décès à Tipaza et 1 décès à Tizi Ouzou. 70% des accidents sont des renversements de véhicules. A Constantine, la route à double voie, traversant le plateau de Aïn El Bey en bordure de l’aéroport Mohamed Boudiaf, a été, le premier jour de l’Aïd El Fitr, le théâtre d’un dramatique accident, qui a coûté la vie à trois personnes, dont un enfant de 12 ans et occasionné des blessures au troisième degré à deux autres. « Mis à part le chauffeur de taxi, Abdellali S., 27 ans, les deux autres victimes, 26 ans et 12 ans, sont issues d’une même famille.

Selon des informations fournies par les riverains et corroborées par les services de la Protection civile, la tragédie a eu lieu vers 13h30 », rapporte notre correspondant. De marque Peugeot 504, le véhicule sinistré a percuté le terrain plein séparant les deux voies de la circulation avant de se renverser et de s’enflammer rapidement. Fort heureusement pour eux, deux passagers parviendront à s’extraire de la carcasse du véhicule compressé par le choc et avant que les flammes ne dévorent la bonbonne de gaz GPL. La Gendarmerie nationale a imputé, selon les premiers éléments de l’enquête, cet accident à « l’excès de vitesse » de ce véhicule, qui se dirigeait de Aïn M’lila (Oum El Bouaghi) vers Constantine. Cet accident a fortement ému les témoins. Notre correspondant de Boumerdès a souligné que la gendarmerie a enregistré pour la période du 24 septembre au 16 octobre 9218 interventions de ses agents qui ont eu à constater quelque 1934 délits et 549 contraventions sanctionnées par 6160 procès-verbaux.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après El Watan