ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie acquiert des armes françaises

 
De 1996 à 2005, l’Algérie aurait acquis diverses armes françaises pour un montant total estimé à 100,8 millions d’euros, selon le ministère français de la Défense.
lundi 30 octobre 2006.

L'Algérie acquiert des armes françaises En 2005, le montant des acquisitions algériennes a été de 7,3 millions d’euros. Ce n’est pourtant pas l’année la plus faste. La plus grosse livraison a été effectuée en 1996 pour un montant de 20,8 millions d’euros pour une commande passée antérieurement puisque la vente est toujours soumise à une autorisation d’exportation d’armes de guerre (EAMG), laquelle n’est pas suivie automatiquement d’une livraison durant sa période de validité. Les acquisitions se sont élevées à 17,9 millions d’euros en 2001 et 15,7 en 2000.

Les années les plus faibles ont été 1998 avec 2 millions d’euros et 1999 avec seulement 0,4 million d’euros. Pour la même période (de 1996 à 2005), les commandes de l’Algérie se sont élevées à 197,6 millions d’euros. En 2005, elles ont été de 45,1 millions d’euros, sois trois fois plus qu’en 2004 où elles ont été de 13,6 millions d’euros mais légèrement supérieures à 2003 et 2002 où elles ont été de 43,9 millions d’euros et 40,2 millions d’euros. Sur les 7,3 millions d’euros d’acquisitions en 2005, il y a eu 3,2 millions d’euros consacrés à l’achat d’équipements électroniques et de contre-mesures (systèmes de brouillage et de leurres). Les aéronefs (avions, hélicoptères et drones) ont coûté 2,8 millions d’euros et les matériels d’entraînement et de simulation 2,3 millions d’euros.

Dans le monde arabe, l’Arabie Saoudite est le premier client de la France avec en 2005 des livraisons de 463 millions d’euros et des commandes de 294,2 millions d’euros. L’Égypte avec des commandes de 46,9 millions d’euros et des livraisons de 62,5 millions d’euros ainsi que les Émirats arabes unis (EAU) avec des commandes de 39,4 millions d’euros et surtout des livraisons de 635 millions d’euros sont deux clients importants. Le Yémen a acheté pour 22,3 millions d’euros. Le Maroc a fait des acquisitions pour 15,7 millions d’euros et passé commande pour seulement 6,4 millions d’euros. La Tunisie, qui a fait des acquisitions pour 2,4 millions d’euros, a multiplié par 10 à 24 millions d’euros ses commandes essentiellement centrées sur l’armée de terre.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après Liberté