ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La fin des puces anonymes en Algérie

 
Les opérateurs de téléphonie mobile en Algérie ont mis en application une mesure très attendu qu’est la mise hors d’état de fonctionner des milliers de lignes téléphoniques anonymes, acquises par leurs propriétaires sans contrat préétabli, et souvent utilisées pour les pervers et les terroristes.
jeudi 2 novembre 2006.

La fin des puces anonymes en Algérie Plusieurs citoyens, qui n’ont pas régularisé leurs puces, se sont rendus compte de l’inopérationnalité de ces dernières ce 1er novembre à minuit. Pourtant, des messages ont bel et bien été envoyés exhortant les détenteurs de ces puces anonymes à se présenter aux différents sièges des trois opérateurs de téléphonie mobile en Algérie (Djezzy, Nedjma et Mobilis) dans le but de se faire identifier.

Une bonne partie l’ont accompli et continuent par conséquent, à utiliser leurs lignes, tandis que d’autres ont préféré tout simplement acquérir d’autres lignes afin d’éviter les longues queues devant les locaux des opérateurs à Tizi Ouzou. Il faut dire, que pour certaines régions rurales très éloignées du chef-lieu de wilaya comme dans d’autres régions isolées d’Algérie, il n’est pas du tout aisé de se déplacer à des dizaines de kilomètres pour la régularisation de leurs lignes téléphoniques dès lors que ces dernières sont à profusion partout.

Néanmoins, avec cette mesure, ils sont innombrables ces citoyens qui se sont réjouis, particulièrement ceux victimes d’incessants harcèlements téléphoniques, depuis l’événement de ces “maudites” puces anonymes, au point où même les services de sécurité ne savent plus à quel saint se vouer devant la multitude de plaintes qu’ils reçoivent au quotidien. Rappelons aussi, que même les islamistes armés y ont trouvé leur compte avec ces puces qu’ils utilisent pour la mise à feu à distance des bombes artisanales.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie