ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Huit militaires assassinés à Aïn Defla

 
Une patrouille de huit militaires a été victime d’une embuscade tendue par les terroristes du GSPC à 14 km à l’ouest de Belaâs, dans la daïra de Bathia, au sud-ouest du chef-lieu de la wilaya d’Aïn Defla.
samedi 4 novembre 2006.

Huit militaires assassinés à Aïn Defla Selon ces dernières, les éléments de l’ANP sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe terroriste au lieu-dit « Draâ Ettaga », une région boisée. On indique, par ailleurs, que les corps des huit militaires ont été acheminés vers Blida en début de soirée du jeudi. A la suite de cette nouvelle attaque terroriste d’importantes forces de l’ANP ont été mobilisées dans une opération de ratissage pour retrouver le groupe qui a commis cet attentat.

Rappelons que c’est le second attentat perpétré dans la région, après celui de Ben-Allal, dans la daïra de Miliana, et qui avait fait 8 morts parmi les gardes communaux. Ces derniers avaient été surpris par un groupe terroriste, composé d’une vingtaine d’éléments au moment où ils accomplissaient la prière du maghreb. Au total onze gardes communaux se trouvaient sur les lieux, au niveau d’un poste d’observation. Les assaillants sont venus par derrière et ont ouvert le feu sur eux, criblant de balles huit d’entre eux dans le dos.

Les trois autres ont pu en réchapper et ont riposté, ce qui a fait fuir les terroristes. Cet attentat avait endeuillé toute la population de la région. Rappelons aussi que des attaques terroristes avaient été menées il y a plus d’une semaine dans la région d’Alger, où des camions piégés avaient explosé devant le commissariat de Réghaïa et le siège de la BMPJ de Dergana.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran