ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Kabylie manifeste contre la violence

 
Pour dénoncer la violence en Kabylie, des centaines de personnes ont répondu à l’appel du Front des forces socialistes (FFS) pour une manifestation pacifique organisée jeudi à Tizi Ouzou.
vendredi 10 novembre 2006.

La Kabylie manifeste contre la violence Cette manifestation, à l’appel du Front des forces socialistes (FFS, opposition), s’est déroulée dans le calme, alors qu’elle n’avait pas été autorisée par les autorités du département de Tizi-Ouzou.

Les manifestants, rigoureusement encadrés par les militants du FFS et par un dispositif policier discret, brandissaient les portraits du chef historique du parti Hocine Aït Ahmed, et de Rabah Aissat, le chef de l’assemblée départementale, assassiné par des islamistes armés en octobre.

"Halte à la violence", "non à l’amnistie et à l’amnésie", "où veut-on mener la Kabylie ?", "pouvoir assassin", lisait-on sur les banderoles brandies par les militants FFS, qui ont observé au bout du parcours une minute de silence au siège de l’assemblée départementale dirigée par Rabat Aïssat avant son assassinat.

Pour le FFS qui renoue ainsi avec les actions de rue, il s’agit de "dénoncer la spirale infernale des violences, des assassinats et des tueries, de déminer le terrain et les esprits dans notre région et dans notre pays et de faire échec au chaos programmé de la Kabylie", souligne le communiqué du FFS.

Synthèse de Rayane
D’après AP