ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Michaëlle Jean en Algérie

 
L’Algérie peut représenter un exemple phare pour les pays du monde arabe, selon la gouverneure générale du Canada, Mme Michaelle Jean, qui effectue une visite officielle de quatre jours dans notre pays.
dimanche 19 novembre 2006.

Michaëlle Jean en visite en Algérie Pour cette première visite en Afrique, la gouverneure générale du Canada a estimé que « c’est un voyage chargé de sens et qui s’annonce comme un des plus émouvants ». Elle a, aussi, affirmé avoir « été particulièrement frappée par le courage des femmes algériennes ». « Il y avait quelque chose d’assez saisissant, de voir toutes ces femmes (...) porter courageusement un désir de liberté ». « C’était déjà une première façon d’entrer dans la réalité algérienne, pour moi », a-t-elle ajouté, indiquant avoir suivi tous ces événements alors qu’elle exerçait le métier de journaliste au Canada.

Mme Jean, qui est également commandant des forces canadiennes, a souligné que « l’important » pour elle « sera de voir justement ce que veulent les Algériens ». « Comment est-ce que l’Algérie entrevoit cette renaissance importante. De quelle volonté, de quel type d’aspirations est faite l’Algérie moderne, l’Algérie d’aujourd’hui, une Algérie qui se remet de moments difficiles mais qui, en même temps, affirme cette volonté fondamentale d’aller de l’avant », a-t-elle encore indiqué. Mme Michaelle a dit porter, également, une « attention particulière » aux aspirations de la jeunesse (...) « qui doit être fière de ce qui se fait dans son pays », a-t-elle noté.

Parmi les différents axes qu’elle souhaiterait privilégier dans le renforcement du partenariat algéro-canadien, figurent différents secteurs économiques, notamment l’agriculture, l’hydraulique ou encore l’énergie électrique. Elle a aussi estimé que les industriels canadiens devraient se déplacer en Algérie pour prendre connaissance de ses opportunités d’investissements. L’Algérie est « vraiment un pays qui est en chantier » et « j’aurai besoin d’entendre les Algériens sur leurs attentes, voir si ce que nous faisons et notre participation, notre présence, vont dans le sens des attentes et des aspirations des Algériens », a-t-elle indiqué.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après l’Expression