ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie accordera 160 bourses d’études à l’étranger

 
L’Algérie aura accordé près de 160 bourses d’études à l’étranger à fin 2006, selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique M. Rachid Harraoubia.
samedi 25 novembre 2006.

Rachid Harraoubia sur l'université en Algérie Le ministre qui répondait à une question d’un député de l’APN, relative aux mesures susceptibles de mettre un terme à la fuite des cerveaux algériens, a affirmé que ce retour de l’ensemble des professeurs au bercail est le résultat d’une réorientation de la politique de la formation et des mesures incitatives. M. Harraoubia a souligné que tous les professeurs, au nombre de 360, ayant bénéficié entre 2002 et 2005 d’une bourse à l’étranger ont regagné l’Algérie.

Le ministre indique que ces résultats positifs sont dus à la réorientation de la politique de la formation dans le processus des réformes engagées par le secteur depuis trois ans, à la faveur desquelles les professeurs universitaires ont bénéficié de la majorité des bourses, alors que dans le passé la priorité était exclusivement accordée aux étudiants, a-t-il indiqué. M. Harraoubia a indiqué, par ailleurs, que l’opération d’octroi des bourses à l’étranger doit répondre à certaines conditions dont, notamment, l’accès des majeurs de promotion aux bourses et leur insertion préalable dans un laboratoire de recherche national, le renouvellement du cadre juridique et son adaptation avec la nouvelle politique de formation en Algérie.

Le ministre a d’autre part insisté sur la nécessité de tirer profit de l’expérience des chercheurs algériens qui se sont établis à l’étranger, à travers des mesures incitatives. Il faut aussi, dira-t-il, leur permettre de contribuer à la recherche scientifique au niveau des universités algériennes. Les assurances du ministre de l’Enseignement supérieur sur la situation de l’université en Algérie, semblent, a priori, contredire les chiffres, pour le moins préoccupants, avancés par les spécialistes sur la fuite des cerveaux algériens vers l’étranger.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran