ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Ouyahia évoque l’insécurité en Kabylie

 
L’insécurité en Kabylie a été l’un des thèmes abordés par l’ex-chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, qui s’est livré à une analyse pour le moins ambiguë de la situation politique en Algérie, lors d’un meeting avec les militants du RND à Bilda.
samedi 2 décembre 2006.

Ahmed Ouyahia s'exprime sur la Kabylie Interrogé sur le retour de la gendarmerie en Kabylie qui a fait le mécontentement d’un délégué des archs, le patron du RND indiquera que “ce redéploiement est une nécessité pour la démocratie, la sécurité de la vie et des biens des citoyens”.

Notant à ce propos que “lorsque nous discutions sur la question de la sécurité, nous sommes arrivés à la conclusion que non seulement la sécurité devait être assumée par l’État dans le cadre de la prise en charge de ses responsabilités parce que le citoyen a besoin de sécurité, mais aussi parce que la wilaya de Tizi Ouzou, la plus peuplée de Kabylie, détient un triste record en matière de kidnappings, de rackets”.

Et d’expliquer : “Des correctifs de code de conduite ont été introduits pour la Gendarmerie nationale, ses effectifs ont été changés, et il y a des poursuites en cours”. “La société doit avoir l’oreille de tout le monde et essayer d’aborder les problèmes avec sérénité”, note-t-il tout en commentant par un “tant mieux” à l’interpellation du délégué des archs ayant démoli mercredi dernier une plate-forme de la Gendarmerie nationale à Tizi Ouzou.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après Liberté