ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Air Algérie sous la menace de grève

 
Les conditions de travail chez Air Algérie seraient difficiles selon le syndicat des pilotes qui menacent de faire grève si la direction de la compagnie aérienne publique ne prend pas ses responsabilités.
dimanche 3 décembre 2006.

Un avion d'Air Algérie Le recours à la démission collective n’est pas aussi à écarter pour d’autres pilotes de l’air qui ne supportent plus de travailler dans « les conditions actuelles » chez Air Algérie. « Rien ne va plus au sein de la compagnie », selon le représentant du syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA), « et le partenaire social n’arrive pas à apaiser le climat de tension qui règne depuis le crash qui s’est produit le 13 août dernier en Italie et qui a coûté la vie à trois membres d’équipage ».

« Ces remous au sein de la compagnie sont le résultat des promesses non tenues du ministère des Transports. Aucune enquête n’a été initiée de la part de la tutelle. L’enquête prévue par la commission parlementaire n’a pas abouti. C’est le statu quo depuis cet incident », ajoute notre interlocuteur. Les pilotes et leur syndicat dénoncent la mauvaise programmation et planification des vols d’Air Algérie, le manque d’effectif malgré l’existence de postes vacants, et le non-respect de la réglementation. « Tous les retards enregistrés dans les vols sont dus à un problème de planification.

La direction d’Air Algérie refuse de recruter du personnel pour les postes vacants existants. Conséquence, une seule personne se retrouve à gérer plusieurs postes en même temps. Impossible dans ces conditions de respecter le calendrier des vols », explique le représentant du syndicat. Dernière tentative avant le déclenchement du mouvement de grève dont la date n’a pas encore été fixée, les représentants des pilotes devaient se réunir, hier dans l’après-midi, avec la direction pour discuter des problèmes soulevés.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran