ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : le visa Schengen coûtera plus cher

 
Du nouveau pour les demandes de visas en Algérie : Les demandeurs de visas court séjour pour l’entrée dans l’espace Schengen, devront débourser 60 euros en frais d’étude de dossiers à partir du premier janvier 2007.
mardi 5 décembre 2006.

Les demandes de visa coûteront plus cher en Algérie Selon un communiqué de l’ambassade de France à Alger, rendu public hier, cette hausse qui intervient « en application de la décision du Conseil de l’Union européenne du 1er juin 2006 (...) concerne l’ensemble des pays du monde », et non des pays en particulier. En Algérie, rappelle le communiqué, ces frais sont perçus en dinars.

Autre point important souligné par l’ambassade de France à Alger, ces frais doivent être réglés « par chèque de banque normalisé établi à l’ordre de la Trésorerie de France ». A souligner par ailleurs que quelle que soit la décision d’octroi ou non d’un visa d’entrée sur le territoire des pays européens de l’espace Schengen, ces frais d’étude de dossiers restent non remboursables. Pour rappel, la France a délivré en 2005 quelque 145.000 visas aux Algériens sur un total de 250.000 demandes. 80% des visas pour l’espace Schengen sont délivrés par les autorités françaises.

Lors de sa visite les 13 et 14 novembre à Alger, le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, avait annoncé la suppression de l’autorisation préalable des pays européens de l’espace Schengen pour la délivrance de visas aux ressortissants algériens. Selon cette procédure, les demandes de visa déposées par des Algériens pour entrer en France devaient avoir le feu vert préalable des pays européens de l’espace Schengen. Une procédure longtemps décriée par les autorités algériennes qui estimaient que les ressortissants algériens n’étaient pas traités sur le même pied d’égalité que leurs voisins du Maroc ou de la Tunisie.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran