ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les libertés syndicales menacées en Algérie

 
Les libertés syndicales ne sont pas respectées en Algérie selon la délégation de l’union syndicale française « Solidaires » a qui a récemment effectué une visite à Alger à l’invitation du Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique « Snapap ».
jeudi 7 décembre 2006.

 Les libertés syndicales sont en dangers en Algérie Dans un communiqué abordant la situation des syndicats autonomes en Algérie la Fédération Française estime que ces syndicats font face à des difficultés et à des obstacles dans l’exercice du droit Constitutionnel consacré par la loi 90/02. Le droit à la grève et à la manifestation est interdit en Algérie.

Ce syndicat a ajouté que suite aux rencontres qu’il a eu avec les différents « Syndicats indépendants algériens et la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme, ainsi que les directions des deux plus importants journaux du pays, El Khabar et El Watan, « au moment où l’Algérie se vante de la signature du pacte social et économique entre le gouvernement, le patronat et l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), l’unique syndicat officiel qui bénéficie de la coopération du pouvoir, ce pacte démontre l’absence totale du dialogue sociale qui se base sur une réelle légitimité des partenaires sociaux ».

En refusant de reconnaître les syndicats autonomes, qui représentent aujourd’hui la majorité syndicale en Algérie, le pouvoir Algérien veut préserver une façade de démocratie. Au moment où la société Algérienne a besoin d’une réelle démocratie pour parvenir à contrôler réellement et collectivement son avenir ». Selon le communiqué, « l’augmentation des disparités, de la pauvreté et du chômage, ajoutés à la politique suivie par le gouvernement Algérien sous la pression du Fond Monétaire International et de grands pays comme la France et les Etats-Unis affaiblissent d’avantage le secteur public au profit des compagnies multinationales, pour ce qui est de la production et de la distribution des ressources nationales ».

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après El Khabar