ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : sécurité renforcée pour les travailleurs étrangers

 
La sécurité des travailleurs étrangers en Algérie est de nouveau d’actualité après l’attentat de Bouchaoui qui a visé la société américaine BRC et revendiqué par le GSPC.
samedi 16 décembre 2006.

Les étrangers visés par le GSPC en Algérie En effet, nous croyons savoir que les directions de l’emploi de wilaya ont été contactées par leur tutelle pour établir des fiches de renseignements de toutes les personnes de nationalité étrangère activant sur leurs territoires de compétence. Il s’agit, de sources généralement bien informées, d’engager une opération de recensement où les directions de l’emploi, chargées de délivrer des permis de travail, seront mises à contribution pour établir des statistiques fiables permettant de faire le point de la situation et connaître, avec précision, la dispersion géographique des travailleurs étrangers en Algérie. Une opération qui vise, selon les mêmes sources, à redonner un maximum d’efficacité aux différents dispositifs mis en place pour assurer la sécurité du personnel étranger des entreprises de différentes nationalités installées ou qui réalisent des projets en Algérie sur le site de travail, dans les bases-vie, et lors des fréquents déplacements que ces travailleurs sont amenés à faire.

Selon nos sources, l’éventualité d’une reprise en main de la sécurité des étrangers par l’ANP n’est pas écartée. D’autant plus que, dans ce contexte, l’armée, nous dit-on, a fait montre d’une efficacité certaine, il y a quelques années. Il faudra savoir, en ce sens, que les entreprises étrangères, depuis que la situation sécuritaire s’est nettement améliorée en Algérie, font désormais appel à des sociétés de gardiennage dans le cadre de conventions pour assurer la sécurité de leurs employés dans les bases-vie. Ces mêmes entreprises étrangères, quand elles sont implantées dans des régions réputées encore sensibles, bénéficient d’un renforcement de la sécurité généralement confié à des gardes communaux sous l’oeil vigilant des différents corps de sécurité. Cependant, quand il s’agit de déplacement en groupe à la demande de leurs employeurs, ces travailleurs étrangers bénéficient d’une escorte de gendarmerie ou de police selon où ils se trouvent.

Mais, depuis un certain temps, cette règle reste rarement respectée par les entreprises étrangères qui laissent nombre de leurs travailleurs se déplacer sans aucune protection, du moins dans un rayon assez réduit qui ne dépasse généralement pas les frontières de la ville où elle est implantée. Mais selon nos sources, tout déplacement isolé, dont les services de sécurité prennent connaissance, fait l’objet d’un avertissement notifié à l’employeur. Ceci pour dire que l’amélioration de la situation sécuritaire en Algérie n’a pas, pour autant, fait baisser la garde aux différents corps de sécurité lesquels, dans certaines zones sensibles, n’ont jamais relâché l’attention sur le personnel étranger, pour renforcer même discrètement sa sécurité et ce, malgré la présence des éléments des sociétés de gardiennage. Et on croit savoir, qu’après le tragique évènement de Bouchaoui, tout déplacement sera systématiquement escorté.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran