ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie s’engage dans la lutte contre la désertification

 
L’engagement de l’Algérie en faveur de la lutte contre la désertification se confirme à travers l’organisation à Alger de la conférence internationale sur la lutte contre la désertification.
dimanche 17 décembre 2006.

Lutte contre l'avancée du désert en Algérie La rencontre qui s’étalera sur trois jours aura pour objectif de renforcer la prise en compte par les politiques de la désertification et de la mobilisation des ressources et des capacités. Elle aura également pour but de favoriser de nouvelles initiatives pour l’intégration de la désertification dans les programmes nationaux (notamment en Algérie), et internationaux de développement et d’assurer les liens entre la désertification, les changements climatiques, la diversité biologique et les autres problèmes environnementaux.

L’Assemblée générale des Nations unies avait proclamé 2006 « année internationale du désert et de la désertification », à l’initiative d’Alger, et l’Algérie a été choisie par l’Onu pour être le porte-parole honoraire de cette année. C’est dans cette perspective que le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et le secrétariat des Nations unies spécialisé dans la lutte contre la désertification ont organisé, tout au long de l’année, d’importantes manifestations sur la désertification et le développement durable.

Des activités qui, selon le ministère de l’Environnement, ont contribué largement à sensibiliser et à mobiliser les opinions publiques, les sociétés civiles et les gouvernements aux menaces générées par la désertification, qui concernent aujourd’hui toute la communauté internationale. L’engagement de l’Algérie dans la lutte contre la désertification a été réitéré par le président de la République, qui a insisté sur la nécessité d’un plan africain global pour enrayer le phénomène.

Le 5 juin dernier, le chef de l’Etat, qui présidait à Alger l’ouverture des travaux de la conférence internationale sur la lutte contre la désertification, avait averti qu’à défaut d’un plan global pour enrayer le phénomène de la désertification, des conflits pour l’accès aux ressources sont à prévoir, avec leur cortège de souffrances et d’émigration massive. Plus vaste pays d’Afrique après le Soudan, l’Algérie, dont 85% des terres sont déjà couvertes par le Sahara, le plus grand désert du monde, s’emploie depuis trois décennies à arrêter le désert qui menace les quelques terres épargnées de son littoral.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran