ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Controverse en Algérie autour du système LMD

 
L’avenir du système LMD en Algérie semble incertain à l’heure où les étudiants de plusieurs universités algériennes exigent son retrait.
mercredi 20 décembre 2006.

Le système LMD critiqué en Algérie Les membres du bureau national de l’UGEL sont invités aujourd’hui, à une réunion avec les représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cette rencontre devra être consacrée à l’étude des revendications des représentants des étudiants et essayer de trouver des solutions urgentes aux problèmes constatés en matière d’encadrement et de moyens pédagogiques dans les universités algériennes.

Selon l’UGEL, l’application du nouveau système LMD (Licence, Master, Doctorat) est confrontée sur le terrain à de nombreux obstacles d’ordre pédagogique et organisationnel. Et pour cause, soulignent les représentants des étudiants, le nouveau système a été introduit en Algérie sans une préparation « sérieuse » des conditions pédagogiques et matérielles.

Les représentants des étudiants n’ont cessé, d’ailleurs, tout au long de cette année d’exprimer leur déception croissante face aux difficultés rencontrées par les étudiants pour suivre leurs cursus universitaires. L’UGEL a également attiré l’attention sur l’absence de véritables perspectives de cette réforme de l’université menée depuis deux ans en Algérie.

Aussi, elle a appelé le ministère à fournir davantage d’éclaircissements sur l’application de ce nouveau système, particulièrement en ce qui concerne le Diplôme d’études supérieures (DES) encore « non reconnu par la fonction publique ». Il est à signaler, par ailleurs, qu’une autre réunion est prévue, jeudi, entre les membres du bureau national de l’UGEL et les représentants de la tutelle afin de « trouver des solutions pratiques et urgentes » aux difficultés enregistrées dans le secteur des oeuvres universitaires.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran