ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les intempéries font des victimes dans le nord de l’Algérie

 
Les intempéries qui ont touché le nord de l’Algérie ont causé la mort de cinq personnes et ont fait dix autres blessées, entre samedi et dimanche.
lundi 25 décembre 2006.

Les fortes pluies font des dégâts en Algérie Les fortes averses et la chute quasi ininterrompue de neige dans certaines régions à l’instar de la Grande Kabylie dans le nord de l’Algérie ont par ailleurs provoqué des glissements de terrain et bloqué plusieurs routes, causant de grosses perturbations de la circulation. La situation à l’intérieur des villes n’était pas meilleure : à défaut de réseaux VRD (voies et réseaux divers) conformes aux normes, plusieurs centres urbains se sont transformés en terrains marécageux, voire en « lagunes », posant tout un lot de désagréments aux citoyens et perturbant ainsi leur vie quotidienne. L’effondrement partiel de plusieurs bâtisses érigées en rase campagne, en banlieue ou au cœur même des villes, a mis à nu la vétusté des constructions et les malfaçons.

Selon la direction générale de la protection civile, deux personnes ont péri et une troisième blessée dans un glissement de terrain à Baghlia, dans la wilaya de Boumerdès (nord de l’Algérie), alors qu’un piéton est mort renversé par un camion à Sidi Moussa et un autre qui a connu le même sort à Birtouta, précise la même source qui ajoute qu’une personne est décédée sur la RN 44, dans la wilaya d’El-Bayadh, suite au renversement de son camion. Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la wilaya de Bouira ont provoqué la collision de deux camions et trois véhicules légers sur la RN 8, dans la commune de Sour El-Ghozlane, faisant 7 blessés dont certains grièvement. A Alger, des inondations ont été enregistrées dans plusieurs quartiers à Bordj El-Bahri, Bab Ezzouar, Bordj El-Kiffan, Bach Djarah, El-Biar et Chéraga, selon la protection civile qui ne fait pas état de victime.

Les services de la protection civile de la wilaya d’Alger, qui étaient « sur le pied de guerre » hier, ont effectué 1.350 interventions, notamment pour effondrement de toits d’habitations à Haï El-Badr (commune de Kouba) et à Arbadji (la Casbah), ainsi que l’effondrement des planchers de quelques immeubles à Sidi M’hamed et la cité Abderrahmane Mira (Bologhine) ». Dans la wilaya de Boumerdès, les agents de la protection civile sont intervenus au niveau de 21 habitations au quartier « Boudiaf » ainsi qu’au niveau d’un immeuble dans la commune de Corso, inondés. La situation s’est aggravée hier avec le prolongement de la liste des routes coupées en raison de la présence de neige, la chute de pierres ou le glissement de terrain. La situation arrêtée à 12 heures par le commandement de la gendarmerie nationale faisait état de 12 routes fermées à la circulation.

Ainsi, la neige qui est tombée avec abondance ces dernières heures sur la région de Tizi Ouzou a compliqué la situation sur la RN15, reliant Bouira et Tizi Ouzou, qui était déjà coupée à la circulation depuis trois ou quatre jours, particulièrement au lieu-dit « Col de Tirourda », dans la commune d’Aghbalou. En raison également de présence d’une couche épaisse de neige sur la chaussée, la circulation sur la RN30 reliant Bouira et Tizi Ouzou, au carrefour Ankoulene, commune de Saharidj, était impossible hier, a relevé la gendarmerie nationale. Idem pour la RN33 reliant Bouira et Tizi Ouzou, au lieu-dit « Assoui », commune de Tassala. Dans la wilaya d’Aïn Defla, des glissements de terrain ont rendu la circulation impossible sur les deux chemins non classés, entre la commune d’Arib et Douar Sidi Ameur (à hauteur du pont Sidi Ameur) et entre Douar Sidi Ameur et Oued El-Had (à hauteur du pont de Oued El-Had).

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran