ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’affaire Khalifa scandalise l’Algérie

 
Le scandale du siècle en Algérie, l’affaire Khalifa du nom de l’ex homme d’affaires algérien Rafik Khalifa, dont le procès a débuté au tribunal de Blida, s’annonce riche en révélations.
mardi 9 janvier 2007.

Le procès Khalifa est très suivi en Algérie. C’est aujourd’hui que vont débuter les auditions des accusés dans « le scandale du siècle » après la fin des mesures relatives à la formation du tribunal, ainsi on est sûr que l’examen de cet affaire ne sera pas reporté. Ceci coïncide avec le maintien de 31 accusés en prison à Blida et ce jusqu’à la fin du procès, chose qui a provoqué le mécontentement de la défense qui a parlé de « deux poids deux mesures », car leurs clients ont montré toute leur bonne foi en se présentant à la Justice. Hier aux alentours de neuf heures quarante du matin, Mme Fatiha Brahimi, de la chambre criminelle de la cour de Blida, a annoncé le début de l’examen de l’affaire tant attendu en Algérie, de la banque Khalifa, en présentant la liste des accusés, des victimes et des témoins. Il est à noter que le Procureur Général dans cette affaire est M. Abdelli.

La présidente du tribunal a énoncé la liste des accusés au nombre de 104, pour s’assurer de leur présence, l’opération a pris fin après le recensement de dix absents dans cette affaire, sept se trouvent en fuite, dont Rafik Abdelmoumen Khalifa qui sera jugé par contumace et qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, quand aux trois autres il s’agit de l’ancien Gouverneur de la Banque d’Algérie, Abdelouahab Keramane et son frère Abdennour Keramane, ancien Directeur Général de Sonelgaz et ancien ministre ainsi que la fille de l’un d’eux Yasmine Keramane, responsable au niveau de Khalifa Airways. La liste des accusés comporte d’anciens responsables d’agences de la banque Khalifa et d’anciens directeurs de plusieurs Offices de Promotion et de Gestion Immobilière, OPGI, ainsi que des responsables d’entreprises nationales, dont l’entreprise nationale de prospection, l’entreprise nationale de géophysique, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, la Caisse Nationale des Retraités et la Caisse de Chômage.

Mme Brahimi a indiqué à ce sujet que les accusés absents ont devant eux jusqu’à lundi minuit pour comparaître devant la chambre criminelle de la cour autrement ils seront jugés par contumace. Elle a par la suite donné la liste de la partie civile des représentants des victimes et qui sont au nombre de 120, représentants des OPGI, des mutualités d’entreprise industrielles et nationales, l’institut Pasteur ainsi que l’Algérienne des Eaux. La liste des victimes comporte le Président de l’association « Téléthon » pour les inondations de Bab El-Oued 2001, la Banque d’Algérie, l’entreprise du Métro d’Alger, l’Entreprise Nationale de Navigation Aérienne...etc. Mme Brahimi a également donné la liste des témoins, 280 au total, dont des membres de l’actuel Gouvernement comme Mourad Medelci, ministre des Finances, Karim Djoudi, ministre Délégué à la Réforme Financière et un ancien ministre en la personne de M. Taboune Abdelmadjid, ancien ministre de l’Habitat.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après El Khabar