ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie - UE : Le conseil s’association fin avril

 
Le conseil d’association Algérie - Union Européenne tiendra sa 2e session le 23 avril prochain selon l’ambassadeur d’Allemagne à Alger, SE le Dr Johannes Westerhoff.
lundi 15 janvier 2007.

Johannes Westerhoff, l'ambassadeur de l'Allemagne en Algérie. SE le Dr Johannes Westerhoff souligne que pour la première fois, l’Union européenne connaîtra une présidence à trois. Elle a débuté le 1er janvier 2007 avec l’Allemagne qui sera suivie du Portugal et de la Slovénie. “Dans cette optique, nous avons convenu d’un programme commun pour les dix-huit mois à venir”, expliquera l’ambassadeur d’Allemagne à Alger, soulignant l’importance “qu’occuperont les relations entre l’Union européenne et les pays voisins du sud de la Méditerranée en général et avec l’Algérie en particulier”. SE le Dr Johannes Westerhoff estime que les craintes exprimées, au sujet du risque de voir s’accentuer l’orientation vers l’est de la politique de l’Union européenne, “sont infondées”. “Nous ferons tout, les deux présidences (allemande et portugaise), pour vous prouver le contraire”, rassure l’ambassadeur d’Allemagne à Alger.

“La région du Maghreb, et en particulier l’Algérie, est et demeure une région-clé pour l’Europe”, de part sa proximité géographique, qui fait de cette région un pont naturel entre le monde islamique et le monde occidental. Les pays du Maghreb, y compris l’Algérie, sont des pays d’origine et de transit des flux migratoires. Ce sont aussi des partenaires énergétiques de l’Union européenne. “L’Algérie peut et doit jouer un rôle central, prépondérant par sa situation géographique, son poids économique et politique”, souhaite SE le Dr Johannes Westerhoff qui parle d’un partenariat “gagnant-gagnant”. “Nous avons ce dont l’Algérie a besoin, les investissements et le savoir technologique et l’Algérie possède ce que cherche l’Union européenne, les ressources énergétiques et la position stratégique pour l’accès au continent africain”, a expliqué l’ambassadeur d’Allemagne.

Pour souligner la densité des relations entre l’Union européenne et l’Algérie, SE le Dr Johannes Westerhoff convoque les chiffres : sur les neuf premiers mois de l’année 2006, plus de 50% des exportations algériennes vont vers les pays européens et 50% des importations proviennent de l’Union européenne. “Cela montre bien dans quelle mesure nous sommes liés”, estime l’ambassadeur d’Allemagne. Un autre argument, avancé par le Dr Johannes Westerhoff, “les entreprises européennes sont en nombre et en volume de loin les plus grands investisseurs hors hydrocarbures en Algérie, surtout en matière de création d’emploi”, prévoyant le renforcement de cette tendance. “Toutes les conditions sont réunies pour consolider le partenariat durable et mutuellement bénéfique”, affirme l’ambassadeur d’Allemagne.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après Liberté