ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-France : Débré chez Bouteflika

 
En visite en Algérie pour la première fois, Jean-Louis Debré, le président de l’Assemblée nationale française, a été reçu par Abdelaziz Bouteflika à El Mouradia.
mardi 23 janvier 2007.

Jean-Louis Debré en Algérie. A l’occasion de cette visite, un protocole-cadre de coopération parlementaire a été signé par l’Assemblée algérienne et l’Assemblée française, un document qui prévoit l’institution d’une "grande commission interparlementaire Algérie-France". Cette commission a pour objectif notamment de "renforcer le dialogue politique" entre les deux Assemblées, de "promouvoir l’amitié algéro-française et la solidarité méditerranéenne" entre ces deux institutions et d’"organiser des consultations régulières sur les grandes questions internationales et plus particulièrement sur la sécurité et la coopération en Méditerranée".

Ce protocole-cadre se réfère à l’accord euro-méditerranéen du 21 avril 2002 établissant une association entre l’Algérie et l’Union européenne et visant aussi à l’établissement entre elles de "liens durables de solidarité contribuant à la prospérité et à la sécurité de la région méditerranéenne et au développement d’un climat de compréhension et de tolérance", souligne le document. Le président de l’Assemblée nationale française, Jean-Louis Debré, a jugé "important" d’avoir des relations de "confiance" avec l’Algérie, soulignant que les relations entre les deux pays "se portent bien".

"Pour nous, il est important d’avoir avec nos amis algériens, au niveau parlementaire notamment, des relations de confiance", a affirmé Jean-Louis Debré à l’issue de son entretien avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Il a ajouté que les discussions avec le président Bouteflika avaient été "empreintes de franchise", soulignant que "les rapports d’affection entre nos deux pays se portent bien". "Ce sont des rapports qui dépassent la conjoncture politique mondiale et s’inscrivent dans la durée de l’histoire", a-t-il soutenu.

M. Debré dit avoir abordé avec le président Bouteflika "l’ensemble des questions concernant aussi bien les relations entre l’Algérie et la France que leur répercussion sur les principaux problèmes du bassin méditerranéen". Jean-Louis Debré a, par ailleurs, indiqué avoir remis "un message d’amitié au peuple algérien" du président Jacques Chirac au président Bouteflika. Un message qui montre, selon lui, "notre volonté réciproque de faire en sorte qu’il y ait entre nos deux pays des relations qui soient fondées sur l’amitié, la confiance et une volonté d’avoir un destin commun en Méditerranée".

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après AP