ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’ambassade de Tunisie dément

 
L’ambassade de Tunisie à Alger a démenti les informations selon lesquelles les autorités tunisiennes auraient pris des mesures restrictives à l’encontre d’Algériens âgés de moins de 30 ans à leur entrée en Tunisie.
mercredi 31 janvier 2007.

Le drapeau de la Tunisie. « Les informations rapportées par certains organes de la presse algérienne concernant une soi-disant interdiction d’entrée en territoire tunisien pour des Algériens sont totalement infondées », a déclaré hier au Jeune Indépendant Mlle Imène Laâdjili, chargée de l’information à l’ambassade de Tunisie à Alger. Jointe par téléphone, notre interlocutrice a indiqué, par ailleurs, que « les services de l’ambassade s’emploient à préparer un communiqué officiel démentant ces informations ». Effectivement, le communiqué est parvenu, plus tard, à la rédaction.

L’ambassade de Tunisie assure que ces informations « sont dénuées de tout fondement et ne peuvent être que des interprétations fausses et erronées. Ces mesures auxquelles il est fait référence n’existent aucunement », précise le communiqué qui ajoute que « les frontières algéro-tunisiennes dans tous leurs points de transit terrestres, maritimes et aériens sont ouvertes aux citoyens algériens, quels que soient leur âge, leur qualité ou leur fonction ».

L’ambassade « condamne et dément de façon catégorique » ces informations rapportées par certains quotidiens algériens, dont elle « ignore les motivations et les objectifs ». Le communiqué rappelle ensuite les propos du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Yazid Zerhouni, qui a déclaré il y a quelques jours que « la collaboration et la coordination sécuritaires entre l’Algérie et la Tunisie se font d’une façon continue et quotidienne ». A ce propos, l’ambassade tunisienne n’exclut pas que « les deux parties aient recouru à l’interdiction de transit dans les deux sens à certains suspects des deux pays », en précisant qu’une telle mesure ne « saurait se justifier que par des raisons purement sécuritaires ».

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant