ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie dispose du système I-24/7

 
L’Algérie disposerait du système I-24/7 qui permet aux agents nationaux de faire des requêtes directes sur les bases de données internationales et d’échanger des fichiers photos, vidéo ou génétiques, selon le représentant du bureau d’Interpol à Alger, M. Farid Bencheikh.
dimanche 4 février 2007.

L'Algérie renforce les moyens de la police. M. Bencheikh soutient que notre pays est "très convoité de par son expérience dans la lutte contre le terrorisme, le crime transnational, sa situation géographique et la compétence de ses cadres". L’Algérie dispose, selon lui, depuis cinq ans d’un système appelé "I-24/7" permettant la transmission d’informations, très confidentielles, très fiables, d’une manière extrêmement rapide.

"Nous pouvons envoyer et recevoir des informations de tous genres : photos d’identité, des empreintes digitales, des immatriculations de voiture, des numéros de passeport... en un temps record". "Les menaces que redoute l’Algérie sont, cite-t-il, la criminalité transnationale, la cybercriminalité, le cyberterrorisme et la biocriminalité.

Toutefois, la menace la "plus redoutable reste les criminalités économique et financière, car nous pouvons détruire un pays en s’attaquant à son économie", estime M. Farid Bencheikh. Pour ce qui est des domaines où la coopération est intense entre l’Algérie et les autres membres d’Interpol, notre interlocuteur évoque l’immigration clandestine, le trafic de stupéfiants et de véhicules, et les criminalités économique et financière.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après Liberté