ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le maire de Tizi Ouzou a démissionné

 
La démission du maire de Tizi Ouzou, Rezki Bensalem, aurait été la conséquence directe du bras de fer qui l’opposait à un groupe d’élus de la municipalité.
mardi 6 février 2007.

Rezki Bensalem, maire de Tizi Ouzou. Cette décision- très inattendue du reste- serait motivée, selon certains échos, par la déconcertante situation de blocage que vit la mairie de Tizi Ouzou depuis qu’un groupe de 12 élus (représentant les deux tiers de l’Assemblée) s’est “rebellé” contre le P/APC en refusant de prendre part à toute assemblée extraordinaire si cette dernière n’inscrit pas à son ordre du jour les points inhérents à sa gestion.

D’autre part, ces élus réfractaires ont maintenu une véritable pression sur M. Bensalem en exigeant comme le stipule le Code communal la tenue d’une autre AE où le P/APC serait “sommé” de présenter son bilan. Une option que M. Bensalem a toujours écarté pour des raisons qui demeurent toujours imprécises.

Toujours est-il que la démission du maire de Tizi Ouzou ne prendrait effet (juridiquement du moins) qu’une fois avalisée par le wali. Entre temps- c’est M. Bensalem qui continuera de gérer les affaires courantes de la municipalité. Ceci étant, nous apprenons également que l’Assemblée communale se réunira aujourd’hui à 16h pour permettre au désormais ex-P/APC d’annoncer solennellement sa démission.

Sur un autre volet, il faut savoir que si l’administration venait à “accepter” la démission de M. Bensalem, la loi prévoit que c’est aux ex-élus du FFS (relativement majoritaires à la mairie de Tizi Ouzou) de désigner le nouveau P/APC parmi l’un des leurs. Certaines indiscrétions proches du parti d’Aït Ahmed, affirment que cela serait déjà fait, et avancent même le nom de Si Salah, comme successeur de Bensalem.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran