ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Libye répond aux critiques de l’Algérie

 
Accusée par l’Algérie de saper la construction maghrébine, la Libye a tenu à préciser que l’instauration d’un visa d’entrée sur son territoire ne concernait pas les maghrébins.
dimanche 11 février 2007.

Kadhafi (Libye) et Bouteflika (Algérie). La Libye "ne veut pas imposer le visa aux ressortissants maghrébins, mais organiser leur entrée sur le territoire libyen", a déclaré hier, à Rabat, le secrétaire du Comité populaire général libyen chargé des relations extérieures et de la coopération internationale, Abderrahman Chalgham, lors d’une réunion des ministres des AE de l’UMA (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie).

Selon M. Chalgham, "il n’y a pas de visa, mais une (nouvelle) organisation d’entrée en Libye”. “Chaque citoyen maghrébin y compris algérien, qui veut entrer en Libye, peut le faire", a-t-il déclaré à la presse en marge de la 26e session du Conseil maghrébin des ministres des Affaires étrangères des pays maghrébins.

Le secrétaire du Comité populaire général de la sécurité publique libyen Salah Rajab El-Mismari, avait annoncé, à Tunis, l’instauration d’un visa d’entrée en Libye pour tous les étrangers, y compris les ressortissants arabes et maghrébins, une décision déplorée par l’Algérie. "S’il (le citoyen maghrébin) veut faire du tourisme, il peut rester un mois sans visa, s’il veut travailler, il a trois mois pour trouver un travail, et s’il a un travail, il entre avec son contrat de travail", a-t-il ajouté.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après LIberté