ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-Maroc : trafic de carburants à la frontière

 
Les frontières de l’Algérie avec le Maroc et la Tunisie sont devenus de véritables plaques tournantes de la contrebande de carburants mais aussi de médicaments.
mardi 13 février 2007.

La contrebande prospère aux frontières de l'Algérie avec la Tunisie et le Maroc. Les différentes unités des gardes frontières relevant de la Gendarmerie nationale poursuivent inlassablement la lutte contre les contrebandiers au niveau des frontières de l’Algérie avec le Maroc et la Tunisie. Les bilans dressés par les services concernés démontrent, on ne peut mieux, l’ampleur du préjudice causé à l’économie nationale par les fraudeurs. L’état de l’évaluation de l’activité des éléments du GGF du mois de janvier fait ressortir que les régions Est et Ouest demeurent la cible privilégiée des criminels. Le trafic du carburant par les “halaba” vient en tête du “hit-parade” de la contrebande.

Des quantités considérables de carburant ont été saisies par les unités des gardes frontières. Pour le mois de janvier, pas moins de 86 114 litres de carburant ont été récupérés. Ces tentatives de transactions frauduleuses se sont illustrées aux frontières ouest, notamment du côté de la wilaya de Tlemcen. Plus de 80% de cette marchandise a été saisie dans la région ouest de l’Algérie à la frontière avec le Maroc. La liste des produits ciblés par la contrebande s’est allongée durant le mois écoulé, pour toucher également les médicaments. Ces derniers sont demandés par le marché informel des pays voisins, en raison de l’écart des prix et des pénuries enregistrées pour certains types de médicaments.

La quantité saisie dans la région sud du pays, notamment, est de 2 503 boîtes de Silistine et 503 autres d’Afrsifouril. S’agissant des produits alimentaires récupérés par les GGF, pas moins de 21 676 kg de denrées alimentaires ont été saisis. Les contrebandiers n’ont également pas épargné le cheptel où 362 têtes ont été récupérées. Le même communiqué de la Gendarmerie nationale a fait état également des produits importés frauduleusement. Les éléments du GGF ont réussi à mettre la main sur 6 682 kg de denrées alimentaires à travers les frontières est et ouest. La quantité saisie est constituée essentiellement de sucre avec 21 66 kg, de cacahuètes avec 1 096 kg et de pâtes alimentaires avec 1 378 kg.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après Liberté