ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Al-Qaïda veut terroriser l’Algérie

 
Al Qaida confirme sa stratégie de terreur en Algérie avec la série d’attentats qui ont sécoué les wilayas de Boumerdès et de Tizi Ouzou hier matin.
mercredi 14 février 2007.

Plusieurs attentats ont été commis par Al Qaida en Algérie. Dans la wilaya de Boumerdès, les attentats à la voiture piégée ont secoué le centre-ville du chef-lieu de la wilaya, Si Mustapha et Souk El-Had. Ces attentats ont été revendiqués par le GSPC qui a changé de nom pour s’appeler la branche d’Al-Qaïda au Maghreb. A 4h45, une voiture piégée de marque Mitsubishi a explosé à proximité du siège de la 1ère sûreté urbaine de Boumerdès (nord de l’Algérie) , située sur la principale artère de la ville, l’avenue de l’Indépendance. Quelques dizaines de secondes ne s’étaient pas écoulées que de nombreux citoyens sont déjà dehors et occupent la ruelle jouxtant le commissariat de police. « Une bombe, une bombe », crient des citoyens stupéfaits. Le siège de la 1ère sûreté urbaine est sérieusement endommagé tandis que des pans de mur d’une villa avoisinante ont été détruits et les vitres des habitations soufflées. Le bilan de ce 1er attentat s’élève à 1 policier blessé, selon le bilan officiel.

Une deuxième voiture piégée a explosé à quelques centaines de mètres de la brigade de gendarmerie de la commune de Si Mustapha, à 15 km à l’est de Boumerdès. Un véhicule Renault Express bourré d’explosifs a été utilisé dans cet attentat et la déflagration a été entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. Cette seconde attaque a fait un bilan plus lourd puisqu’on déplore 4 morts carbonisés, 2 blessés dont un policier. Comme à Boumerdès, les dégâts matériels sont considérables. Une centaine d’habitations longeant la RN 24 ont été endommagées par les débris soufflés par l’explosion. Une 3ème explosion retentit pratiquement au même moment, au niveau de la localité de Souk El-Had, à 16 km au sud-est de Boumerdès (nord de l’Algérie). Là, l’explosion de deux bombe placées devant le mur d’enceinte de la brigade de gendarmerie de la localité a fait 5 blessés parmi les services de sécurité. Les dégâts sont aussi importants et l’on signale qu’un grand nombre de voitures ont subi des dommages à la suite de l’explosion. Vraisemblablement les bombes ont été actionnées à distance.

A signaler qu’une vaste opération de ratissage a été déclenchée la semaine dernière au niveau de la zone est de Boumerdès où des moyens militaires importants sont utilisés. A Tizi Ouzou, 2 personnes ont été tuées et quatre autres blessées dans trois attentats à la voiture piégée, perpétrés également hier. Le premier attentat est survenu aux environs de 4h30 du matin devant l’unité de la BMPJ de Draâ Ben Khedda, 12 km à l’ouest de Tizi Ouzou, causant un blessé parmi les éléments des services de sécurité et d’importants dégâts aux blocs abritant cette unité, située à la sortie ouest de la même ville donnant directement sur la RN 12. Le chauffeur du véhicule piégé a réussi à prendre la fuite en dépit des tirs qu’il a essuyés de la part des vigiles de la BMPJ. Quelques minutes après, une autre voiture piégée explose devant le commissariat de Mekla, 30 km à l’est du chef-lieu de wilaya, tuant sur le coup deux policiers en faction devant le portail de la bâtisse qui a été sérieusement endommagée par la déflagration et blessant deux autres.

Selon les informations fournies par les services de sécurité, cette deuxième bombe a été actionnée à distance. Un autre véhicule piégé, une Renault 4 selon certaines sources, a explosé dans la commune d’Illoula Oumalou, près du village Boubhir, blessant un citoyen, apprend-on également. Les vitres des habitations voisines aux structures ciblées par les attentats ont été brisées et des débris des voitures piégées ont été retrouvés à une centaine de mètres plus loin. Alors que les explosions ont été entendues à des dizaines de kilomètres loin de Draâ Ben Khedda et de Mekla. Selon des sources sécuritaires, le véhicule utilisé dans l’attentat contre le siège de la BMPJ de Draâ Ben Khedda serait de marque Peugeot Partner. Par ailleurs, dans la matinée d’hier, une fausse alerte à la bombe a semé la panique au niveau du CHU de Tizi Ouzou.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran