ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie producteur de drogues ?

 
L’Algérie se transforme peu à peu en producteur de drogues à en croire les chiffres de la Gendarmerie nationale qui précise que plusieurs centaines d’arbustes de drogues ont été saisi dans l’est du pays.
dimanche 18 février 2007.

La production de drogues en Algérie en hausse. Les services de la gendarmerie ont saisi 528 arbustes de drogues de 67 kg dans les wilayas de Bejaia et de Batna l’année dernière, en plus de 7kg de Cocaïne à Annaba et à Tarf. Le Colonel Ahmed Toufik Mâmeri, commandant de la cinquième région de la gendarmerie nationale, a indiqué dans une conférence de presse que la quantité de Cocaïne saisie était destinée à la consommation des grandes villes d’Algérie et que la personne impliquée dans cette affaire est en fuite, précisant que c’est un réseau spécialisé qui active à Annaba en coordination avec un autre réseau d’Oran qui est derrière cette affaire.

Il a indiqué que les régions de l’Est de l’Algérie ont commencé à produire des drogues après être passé par les étapes de transit puis de consommation. Il a ajouté que les barons du crime utilisent des moyens plus professionnels pour ce qui est de l’organisation, ce qui nécessite plus de surveillance et de détermination, car le but n’est pas les petites arrestations mais plutôt parvenir aux grands réseaux organisés.

Les rapports des groupes de wilayas de la Gendarmerie de l’est ont révélé une augmentation d’activité des réseaux de contrebande « sans précédent » en Algérie, les statistiques de la gendarmerie ont fait part du traitement de 928 affaires dans ce domaine, ce qui constitue une augmentation de 20% par apport à l’année d’avant. Pour ce qui est de la valeur des produits saisis, elle est de 100 milliards de centimes à l’est, principalement des véhicules et des marchandises.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar