ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les universités d’Algérie de nouveau paralysées ?

 
Les universités d’Algérie pourraient observer une nouvelle grève à partir du samedi 24 février si le gouvernement ne débloque pas la situation, préviennent les enseignants du supérieur réunis au sein du CNES.
mercredi 21 février 2007.

Grève annoncée dans les universités en Algérie. Ce mouvement, décidé à la suite des assemblées générales tenues dans les universités concernées par la grève du 13 mai dernier, se veut une réponse au « constat d’échec concernant la non satisfaction de la plateforme de revendications des enseignants du supérieur » en Algérie.

Dans un communiqué rendu public, la coordination nationale souligne que l’échec constaté par le conseil national tenu entre le 21 et 22 décembre, lors des rencontres avec le ministre a révélé « une impuissance à proposer une action à la mesure de ce constat et de l’attente des enseignants ».

Une situation qui a poussé la coordination à lancer un appel à la mobilisation de tous les établissements universitaires d’Algérie et au gel de leurs activités le samedi 24 février. Cette action sera suivie d’un autre arrêt de travail de deux jours, prévu le 4 et 5 mars prochain.

Le mouvement de protestation reprendra une semaine après, avec une grève de trois jours à partir du 13 mars. Les grévistes veulent, à travers ce mouvement de protestation, « amener les pouvoirs publics à satisfaire leurs revendications qu’ils estiment « justes et légitimes ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran