ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Alger à l’heure des fausses alertes à la bombe

 
Plusieurs fausses alertes à la bombe ont été signalé à Alger une semaine après la série d’attentats terroristes qui avait endeuillé la Kabylie.
vendredi 23 février 2007.

Alger - Algérie Hier matin, des artificiers de la police ont été dépêchés à la place du 1er-Mai, au centre d’Alger, pour faire exploser, un sac d’ordures, soupçonné de contenir des produits explosifs. C’est un policier qui a donné l’alerte, indique le chargé de communication de la DGSN.

Une certaine panique est perceptible, aujourd’hui, particulièrement en Kabylie et dans l’Algérois, suite à ces faits qui replongent la population dans le souvenir des années noires du terrorisme islamiste en Algérie.

"Il n’est pas normal qu’en une semaine, il y ait eu autant de fausses alertes à la bombe. Il n’y a jamais de fumée sans feu. En deux jours, il y en a eu deux (fausses alertes- ndlr), au 1er-mai. Une voiture de marque Clio ayant éveillé les soupçons des riverains, mardi ". Il est à noter que des alertes similaires ont été, également, signalées, lundi et mardi derniers, à Hydra, Bab El Oued et au 1er-Mai. Selon la police, cela est le cas pratiquement tous les jours.

"Les citoyens deviennent de plus en plus vigilants depuis les attentats terroristes de Kabylie", a expliqué la cellule de communication de la police de la wilaya d’Alger. Elle ajoute : "Dès qu’ils soupçonnent un objet ou une voiture étrangère non identifiée, ils avisent la police pour intervenir".

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie