ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le travail des femmes en Algérie

 
Seuls 5% des femmes qui travaillent en Algérie occupent des postes de responsabilité selon Mme Kouadri Aïcha, présidente de l’Association des femmes cadres algériennes pour la revalorisation et l’élargissement de l’encadrement féminin.
samedi 24 février 2007.

Houadria Ghania, présidente de Algérie Poste Prenant la parole jeudi, lors d’un débat de vulgarisation sur « L’accord d’association avec l’Union européenne et l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) », Mme Kouadri a souligné que ces taux recensés concernent uniquement l’emploi féminin dans l’administration, sans tenir compte du secteur privé où la femme est de plus en plus présente, comme le confirment les chiffres donnés par l’active association des femmes chefs d’entreprise Seve.

Une centaine de femmes et d’hommes, issus des secteurs économiques public et privé, intéressés tant par la conclusion de l’accord d’association avec l’UE, paraphé en avril 2002 à Valence (Espagne) et entré en vigueur en septembre 2005, d’une part, que par les négociations actuelles sur l’accession de l’Algérie à l’OMC, d’autre part, formaient un parterre passionné car forcément concerné par les sujets vulgarisés avec brio par Abdelmalek Zoubeidi, cadre au ministère des Finances et membre du premier groupe de négociateurs avec l’OMC en 1998.

Le conférencier a, entre autres points, rappelé la différence entre l’accord d’association de l’Algérie avec l’UE et les négociations d’accession à l’OMC. Il faut, a-t-il dit, éviter les confusions entre les deux procédures. « Avec l’UE, il y a des négociations sur les tarifs douaniers tandis qu’avec l’OMC nous sommes demandeurs. » L’accord d’association avec l’UE ne butera sur aucune barrière tarifaire et trace le chemin vers une zone de libre-échange. Il regrettera, par ailleurs, « l’absence de zone de libre-échange au sein de l’UMA » pourtant naturellement impérative.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après L’Expression