ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Karen Hughes en visite en Algérie

 
En visite en Algérie, Karen Hughes a été accueilli par le ministre Mohamed Bedjaoui avec qui elle a abordé les questions de coopération entre Alger et Washington dans la lutte contre le terrorisme.
dimanche 25 février 2007.

Karen Hughes en Algérie. La sous-secrétaire d’État américaine pour la diplomatie publique, Mme Karen Hughes en visite de quelques jours en Algérie, a débattu, lors d’un tête-à-tête officiel, avec le ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, de questions portant sur l’actualité internationale, particulièrement celles relatives à la guerre en Irak et au processus de paix entre Israël et la Palestine. Les deux diplomates ont évidemment discuté aussi de la menace terroriste qui pèse sur le monde, mais davantage sur les États-Unis grandement diabolisés par les islamistes.

À l’issue de son entretien avec le ministre algérien, Mme Hughes a déclaré, à ce propos, que l’expérience de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme revêt “une grande importance” pour l’administration actuelle de la Maison-Blanche. “Les États-Unis ont beaucoup à apprendre de cette expérience”, a-t-elle précisé. Chargée par le président George W. Bush de développer la politique étrangère au département d’État et surtout de “promouvoir les valeurs américaines et d’affronter le soutien idéologique dont jouit le terrorisme à travers le monde”, ou en d’autres termes d’améliorer l’image des États-Unis et par là même mieux prémunir le pays contre les attaques des groupes terroristes affiliés à Al-Qaïda, notamment dans les pays musulmans, Mme Karen Hughes a affirmé que la création récente d’un département Afrique au Pentagone “nous permettra d’être plus efficaces et d’avoir un travail de proximité avec les peuples africains”.

Elle a ajouté que les pays du nord du continent noir constituent “des régions très importantes, et cette section Afrique nous permet de se rapprocher et d’avoir une meilleure interactivité avec les populations de ces régions”. C’est dans cet esprit que l’invitée de l’Algérie a procédé, hier, dans la matinée, à la réouverture du coin américain à la Bibliothèque nationale d’Algérie à El-Hamma. L’intérêt de cet espace, pour les Américains, réside dans la diffusion de l’histoire de leur pays, sous ses différentes formes (cultuelle, politique...).

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Liberté