ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie est un partenaire important des Etats-Unis

 
A l’occasion de sa visite en Algérie, la sous-secrétaire d’État américaine pour la diplomatie publique, Mme Karen Hughes, a affirmé que l’Algérie est un partneaire économique important des Etats-Unis.
lundi 26 février 2007.

Karen Hughes en Algérie. Hier, à l’issue d’un déjeuner offert en son honneur par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Amar Saïdani, à l’hôtel El-Djazaïr où elle a eu à rencontrer des femmes parlementaires, elle a animé un point de presse pour expliquer le sens de sa présence à Alger : “Vous êtes un partenaire important pour nous. Nous avons des liens très forts avec vous dans le domaine sécuritaire et économique et je suis ici pour rajouter des pièces de plus pour renforcer ce partenariat dans le domaine de l’éducation, de la culture et pourquoi pas du sport ?” explique-t-elle en guise d’introduction. L’hôte de l’Algérie mise énormément sur le secteur de l’éducation.

Ceci pour une raison simple, “l’éducation peut donner l’espoir dans la mesure où l’on s’attaque aux racines du mal”, note-t-elle avant d’être plus précise : “Quand les gens reçoivent une éducation, quand on a un esprit ouvert, quand on a le savoir et quand on apprécie et on accepte les différences des autres, on est moins enclin à la violence.” Sa rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale, Boubekeur Benbouzid, a justement tourné autour de cette problématique dit-elle “nous avons souligné l’importance de l’éducation”. Interrogé sur l’importance de l’enseignement de l’anglais en Algérie, Mme Hughes indiquera que le premier point de sa visite dans notre pays a été une institution d’enseignement de l’anglais appuyé par le gouvernement américain.

“En ma qualité de sous-secrétaire d’État, ma mission est de renforcer l’enseignement de l’anglais qui est un élément important pour les jeunes désireux de multiplier les possibilités de trouver un travail”, note-t-elle tout en soutenant : “Je souhaite que beaucoup d’Américains apprennent la langue arabe.” À ce propos, elle affirmera que l’ambassade des États-Unis compte prendre attache avec des enseignants algériens dans l’objectif de les envoyer aux USA pour enseigner l’arabe. “Puisque nous travaillons ensemble, nous devons parler une même langue”, dit-elle. Un autre sujet extrêmement important pour la sous-secrétaire d’État américaine est la lutte contre le terrorisme. “Étant donné que nous menons la même lutte contre un ennemi commun, qui est le terrorisme, nous voulons apprendre de l’expérience algérienne”, note-t-elle. Sur cette question précisément, l’hôte de l’Algérie a rencontré le Chef du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères ainsi que des parlementaires.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après Liberté