ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les terroristes récidivent en Kabylie

 
Plusieurs barrages militaires de l’ANP en Kabylie ont été attaqué par les terroristes d’Al Qaida au Maghreb sans faire de victimes.
jeudi 1er mars 2007.

Une position de l'ANP en Kabylie. Quinze jours à peine après les “spectaculaires” attentats à la voiture piégée, perpétrés simultanément, le 13 février dernier, contre des structures de sécurité à Mekla et Draâ Ben Khedda, dans la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie, et aussi à Si Mustapha et d’autres localités de la wilaya de Boumerdès, voilà que les désormais groupes d’Al-Qaïda au Maghreb sont revenus à la charge en attaquant, encore au même moment, dans la soirée de mardi dernier, plusieurs barrages mixtes de l’ANP, de la gendarmerie et de la police communale et ce, dans plusieurs localités de la wilaya de Tizi Ouzou.

Selon les informations en notre possession, et qui sont confirmées par des sources proches des services de sécurité, les groupes armés ont pris pour cible les deux barrages installés depuis plusieurs années sur la route reliant Fréha à Azzefoun en Kabylie, plus exactement à la sortie d’Aghribs, un barrage mixte installé récemment à Icheridène, sur la route de Aïn El-Hammam, un autre barrage mis en place devant l’hôtel Tamgout, dans la localité de Yakourène, puis le campement de la garde communale de Tadmaït ainsi que le barrage installé à l’entrée de la même localité, celui encore dressé à l’entrée de la ville côtière de Tigzirt et enfin le campement de la police communale de Aït Aggouacha, dans la daïra de Larbaâ Nath Irathen. Notre source affirme que ces attaques ont été perpétrées encore une fois à la même heure. Il était environ 21h lorsque des rafales, tirées probablement avec des Kalachnikovs, commençaient à se faire entendre dans les alentours desdits barrages.

Les tirs ciblaient les militaires, les gendarmes et les éléments de la garde communale en poste dans ces barrages mixtes. Les individus armés prirent à chaque fois position à une distance d’environ 200 à 300 mètres des barrages et tirèrent plusieurs rafales avant de prendre la fuite à la faveur de la nuit. Il est à souligner qu’aucune perte humaine ni blessé n’ont été enregistrés dans les rangs des services de sécurité qui ont riposté de façon énergique à ces attaques que l’on considère comme une opération de diversion visant à desserrer l’étau sur les autres groupes, notamment ceux appartenant à katibat El-Ahoual, encerclés, depuis la veille, par les forces de l’ANP. Parmi ces groupes encerclés figureraient, selon des informations recoupées, d’importants “émirs” de l’organisation criminelle d’Al-Qaïda au Maghreb. Cela laisse supposer que les services de sécurité sont sur le point de décapiter ladite organisation ou du moins l’affaiblir au maximum. Selon notre source, les terroristes ont, cette fois-ci, peu de chance d’échapper aux mailles des services de sécurité qui ont tissé une véritable toile d’araignée autour de toute la Kabylie depuis les attentats du 13 février dernier.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté