ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les normes de construction en Algérie peu respectées

 
Les normes de construction sont peu respectées en Algérie selon les experts qui estiment à 450.000 le nombre de bâtisses vétustes qu’il faudra rénover à travers le territoire national.
dimanche 4 mars 2007.

Une vue d'Alger, Algérie. Cette précision, pour démontrer la politique anarchique de l’aménagement, si politique il y a, a été apportée par Abdelhamid Boudaoud, président des collèges nationaux des experts architectes(Cnea) lors d’une conférence de presse animée, hier, au centre de presse d’El Moudjahid, en présence d’autres experts. D’emblée, le conférencier appelle les citoyens au respect des normes des constructions individuelles en tenant compte des caractéristiques des aspects culturels et esthétiques en vigueur en Algérie.

Après une brève rétrospective sur les différents plans d’aménagement tracés, de la période coloniale à nos jours, notamment ceux ayant trait à l’ouverture des grandes routes ainsi que l’extension de la ville, l’orateur a précisé que la politique anarchique de l’urbanisme en Algérie débutait après 1980. « Un urbanisme hideux qui ne respecte pas les normes est apparu, en dépit de l’existence d’un code de l’urbanisme. » La nécessité de l’extension de la ville passe, aux yeux de M.Boudaoud, par la construction des infrastructures culturelles et touristiques.

« La capitale ne dispose que le 80 salles de cinéma, un chiffre qui était de l’ordre de 386 et 7 musées seulement » si on se réfère aux déclarations de l’intervenant. La ville d’Alger doit être « une usine d’idées, un modèle et une source d’inspiration pour le développement des autres villes de l’Algérie comme Médéa, Tamanrasset et Ghardaïa. » ironise l’orateur, « Cela évitera même l’exode rural », a poursuivi M.Boudaoud. Partie prenante dans cette problématique, les architectes souvent mis à l’index, manquent-ils de formation ? à cette question, l’orateur répond par la négative. « On dispose de 900 centres de formation qui ont formé 150.000 architectes en dix ans. » a-t-il précisé.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après L’Expression