ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le roi d’Espagne achève sa visite en Algérie

 
Le roi d’Espagne a achevé sa visite de trois jours en Algérie où il a rappellé l’engagement de Madrid à renforcer sa coopération avec Alger.
samedi 17 mars 2007.

Juan Carlos en visite en Algérie. Durant cette visite, le souverain espagnol, accompagné de son épouse la reine Sofia, d’une délégation ministérielle et d’un grand nombre d’hommes d’affaires, a inauguré avec le président Bouteflika une exposition algéro-espagnole à Alger puis s’est rendu mercredi à Djanet, dans le sud-est, avant de terminer sa deuxième visite en Algérie par une escale jeudi à Oran (450Km à l’ouest d’Alger). Le président Bouteflika a jugé que les relations entre les deux pays "connaissent assurément une évolution positive marquée par le développement d’un dialogue politique de haut niveau et le renforcement des bases d’un partenariat mutuellement bénéfique".

Un partenariat dont le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, signé le 8 octobre 2002 à Madrid est l’"acte fondateur d’une coopération rénovée". De son côté le souverain espagnol a mis en relief la coopération énergétique entre Alger et Madrid. L’Algérie a prouvé qu’elle était un "fournisseur sérieux et fiable avec lequel mon pays souhaite mettre en place aussitôt que possible le partenariat économique et énergétique, décidé lors de la dernière réunion de haut niveau".

"Au-delà du secteur de l’énergie, de nombreux domaines de coopération existent entre les deux pays", a assuré le roi Juan Carlos en s’adressant aux patrons espagnols, qu’il avait auparavant appelés à investir en Algérie, en énumérant des secteurs comme le transport urbain et ferroviaire, la construction, l’épuration d’eau, l’industrie pharmaceutique, les ports et les aéroports. Pour sa part, le chef du gouvernement algérien Abdelaziz Belkhadem a clôturé jeudi un forum des hommes d’affaires algériens et espagnols en estimant que l’Espagne, actuellement 3ème client de l’Algérie et son 7ème fournisseur, "est appelée à accroître ses échanges avec l’Algérie, à la faveur de l’entrée en vigueur de l’accord d’association avec l’Union européenne".

Synthèse de Samir
D’après AP