ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Tunisie contre le terrorisme

 
Abdelaziz Bouteflika a rappelé l’engagement de l’Algérie à lutter contre le terrorisme en partenariat avec les pays du Maghreb dont la Tunisie et le Maroc.
mardi 20 mars 2007.

L'Algérie et la Tunisie sur le même front Les attentats d’Alger, de Tunis et de Casablanca semblent avoir mobilisé les trois capitales à coordonner leurs efforts dans la lutte antiterroriste. Depuis qu’Al Qaîda a « débarqué » dans la région, notamment après l’allégeance du Gspc à cette organisation terroriste, la menace s’est faite pesante contre les intérêts occidentaux et met en péril la stabilité des pays du Maghreb. L’enjeu et surtout le pari sont de taille pour les pays de l’UMA (Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Mauritanie). En effet, le message adressé, hier, par le chef de l’Etat, M.Abdelaziz Bouteflika, à son homologue tunisien Zine El Abidine Ben Ali, à l’occasion de la Fête nationale de ce pays, est révélateur de cet idéal de destin commun tant escompté entre les pays du Maghreb.

Le chef de l’Etat n’a pas manqué de réitérer sa volonté et sa détermination de consolider les liens de fraternité entre l’Algérie et la Tunisie, à même de « les prémunir contre les dangers qui les guettent, à la fois, au plan extérieur et intérieur ». Le président voulait parler de la menace terroriste qui est devenu le nouveau défi et, partant, un autre argument d’union pour une UMA sur cale depuis une dizaine d’années. « Les derniers événements survenus dans certains pays de notre région qui n’ont pas été sans avoir des effets sur nos peuples, avec tout ce que cela engendre comme menaces et défis dans les domaines vitaux du développement, et qu’aucun peuple ne saurait affronter seul, à plus forte raison que certains de ces événements ont été marqués par des manifestations de violence et de terrorisme et ont ciblé deux peuples frères unis pour le meilleur et pour le pire, en témoignent les attentats terroristes perpétrés sporadiquement en Algérie ou en Tunisie », écrit le président de la République.

Avant de poursuivre que « ces événements (les attentats perpétrés en Algérie et en Tunisie:ndlr) n’ont d’autres objectifs que de semer la discorde, de porter atteinte au bon voisinage, à la stabilité, voire de nuire aux deux peuples sans distinction aucune », souligne le président Bouteflika qui a rappelé la nécessité d’y faire face en extirpant le mal à la racine. Il est clair que le message est destiné à tous les pays de la région, tenus d’apporter leur contribution dans la lutte contre le terrorisme. Le chef de l’Etat, qui a exprimé au président Ben Ali ses voeux de santé à l’occasion du 51e anniversaire de la Fête nationale tunisienne, a, par ailleurs, tenu à saisir cette opportunité « pour saluer les réalisations majeures de la Tunisie sur la voie du développement et du progrès ». Des réalisations, poursuit Bouteflika, « qui ont permis à la Tunisie d’occuper une place privilégiée dans le concert des nations et l’ont érigée en un modèle d’efficacité, de gestion judicieuse et de bonne gouvernance ». Mais l’objectif essentiel demeure l’éradication du terrorisme. C’est là où réside l’essence même de l’action commune que doivent mener de concert les pays du Maghreb contre la nébuleuse Al Qaîda.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression