ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Maroc ne convainc pas selon le FLN

 
Le royaume du Maroc n’arrive plus à convaincre et use de subterfuges pour justifier sa présence au Sahara occidental, selon MSaïd Bouhadja du FLN.
mardi 20 mars 2007.

Le FLN épingle le Maroc. Dans une allocution prononcée, hier, lors de la rencontre autour de la cause sahraouie organisée à l’occasion de la fête de la victoire par le club de presse du FLN, MSaïd Bouhadja, membre de l’instance exécutive du Front de libération nationale (FLN), a avancé plusieurs arguments pour justifier les acerbes critiques adressées au comportement du royaume du Maroc. Pour lui, le système marocain est à court d’idées pour continuer de s’auto-soutenir, à telle enseigne que les arguments qu’il avance n’arrivent même plus à « convaincre son système interne, particulièrement parmi la classe politique ».

« Le Maroc n’a plus d’autre choix que celui de se rallier à la position internationale au sujet du conflit du Sahara occidental, au lieu de continuer à travestir la réalité et surtout à fuir sa responsabilité », affirme-t-il encore. M. Bouhadja a, dans ce même contexte, rappelé que la position algérienne est toujours demeurée inchangée vis-à-vis de ce problème, en soutenant, de tout temps, le front Polisario et le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Un soutien qui a été appuyé davantage, relève-t-il, par les écrits de la presse algérienne qui « ne manque aucune occasion pour revenir sur les droits bafoués de ce peuple ».

Prenant la parole, le Premier ministre sahraoui, M. Abdelkader Taleb Amar, a de son côté déploré le comportement du Maroc qui a privé ses concitoyens des « libertés et des droits les plus élémentaires garantis pourtant par les instances internationales de respect des droits de l’homme ». Pis, la monarchie s’attelle encore à « utiliser les médias marocains pour faire des campagnes qui se placent complètement en porte-à-faux avec la réalité ». « Le Maroc veut faire croire au monde entier que sa présence dans nos territoires vise à apporter un développement et une démocratie.

Or, la réalité est tout autre », affirme-t-il. Pour preuve, « des milliers de familles sahraouies n’ont pas de quoi manger ni se soigner, et toutes nos terres sont sujettes à des dilapidations par le royaume du Maroc qui exploite, sans retenue, toutes nos ressources naturelles ». M. Taleb a tenu, dans son intervention, à remercier le peuple algérien pour son soutien. « Nous n’oublierons jamais la position courageuse qu’a eue l’Algérie », lance-t-il.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant