ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Intempéries et neige au nord de l’Algérie

 
Plusieurs wilayas du nord de l’Algérie ont subies de fortes intempéries et des chutes de neige qui ont rendu la circulation automobile difficile.
jeudi 22 mars 2007.

Chutes de neige dans le nord de l'Algérie. Si les dégâts ont été moins importants dans certaines wilayas d’Algérie, ils ont été plus sérieux dans d’autres. À Constantine, la station de pompage de Hamma Bouziane a été endommagée à cause d’un court-circuit provoqué par les intempéries. Cette situation risque, selon nos sources, d’altérer sérieusement l’alimentation en eau potable de la ville de Constantine et sa périphérie, et ce, pour une durée indéterminée. Par ailleurs, la circulation automobile qui semblait s’améliorer en début d’après-midi était loin de se normaliser, notamment au niveau des communes d’Ibn-Ziad et Didouche-Mourad, où les chemins de wilaya ont été coupés.

Enfin au centre-ville de Constantine à l’est de l’Algérie, ce n’est qu’à partir de 13 h que la circulation a commencé à reprendre son cours normal. Alors que durant la matinée, les rues et grandes artères de la ville étaient pratiquement désertes. Même les policières chargées de la régulation de la circulation automobile étaient absentes, craignant de faire les frais d’attaques de boules de neige. À Jijel, la route reliant la commune de Ziama-Mansouriah à Erraguene est coupée à cause de la neige, au lieu dit R’kize. Plus de 800 familles habitant la commune d’Erraguene, située à 70 kilomètres au sud-est du chef-lieu sont, depuis mardi soir, coupées du reste du monde.

Des citoyens partis à Ziama-Mansouriah pour s’approvisionner en gaz butane et en denrées alimentaires ne peuvent plus ainsi rejoindre leurs familles à Erraguene. Une commune qui, rappelons-le, a connu en janvier 2005 de graves perturbations climatiques, où il a fallu l’intervention des éléments de l’AN, pour alimenter, en denrées alimentaires, les habitants des régions enclavées par la neige. À Mila, seuls les chemins de wilaya ont été coupés ; ce qui a perturbé durant des heures la circulation automobile. À Sétif, la capitale des Hauts-Plateaux ne fera pas exception. C’est au niveau de la RN5 que la circulation a été plus difficile, alors que d’autres axes routiers reliant la ville de Sétif aux communes ont été carrément coupés à cause de la neige qui a atteint une épaisseur de plus de 40 cm dans la région nord de la wilaya, notamment à Tachouda, Béni-Aziz, Takouka et Bouandas, selon les services météorologiques, et au niveau de l’aéroport du 8-Mai 45.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après Liberté