ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La justice algérienne veut se moderniser

 
Critiquée par les algériens pour sa lenteur, la justice algérienne doit se moderniser pour être en mesure de répondre aux attentes des citoyens.
lundi 26 mars 2007.

Tayeb Belaïz veut moderniser la justice algérienne. En matière de législation, le ministère de la Justice envisage de “présenter, pour cette année, une série de projets amendant certaines lois, notamment l’ordonnance portant assistance judiciaire et les codes de procédures pénale et civile”. Ainsi, “des projets de lois relatifs à la cybercriminalité, aux règles de l’organisation judiciaire et celles régissant la profession d’expert judiciaire, ainsi que des textes relatifs aux secrétariats de greffe et aux employés des établissements pénitentiaires” seront bientôt déposés.

De même que l’“élaboration des textes d’application relatifs à la loi régissant les établissements pénitentiaires et celle relative à la réinsertion sociale des détenus”, a expliqué le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Belaïz. Au sujet de la formation des magistrats, M. Belaïz a souligné l’importance que son département accorde à ce volet, eu égard à son rôle dans le développement de l’action judiciaire, ajoutant que son département poursuivra, en 2007, la mise en œuvre de ses programmes de formation, notamment ceux relatifs à la spécialisation des magistrats en prévision de l’installation de “pôles judiciaires spécialisés” dans les domaines pénal et commercial.

Le premier responsable du secteur a tenu, par ailleurs, à rappeler les principaux programmes de formation mis en œuvre par son département dans le cadre de la formation continue des magistrats, soulignant que 31 sessions de formation ont été organisées au profit de quelque 775 magistrats et portant sur des thèmes liés notamment au “blanchiment d’argent, au financement du terrorisme et à la cybercriminalité”. À propos des établissements pénitentiaires, le ministre a indiqué que le département de la Justice a réceptionné quatre nouveaux établissements et poursuivra cette année les chantiers engagés pour la réalisation d’autres structures et l’extension d’anciens locaux.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Liberté