ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’extradition de Khalifa en Algérie suit son cours

 
Le processus d’extradition de Rafik Khalifa en Algérie se déroule normalement selon le ministre de la justice, Tayeb Belaïz qui précise que les Anglais coopèrent avec nous.
mercredi 28 mars 2007.

Rafik Khalifa prochainement extradé en Algérie ? A propos de l’extradition de Rafik Khalifa en Algérie, le ministre de la justice précise que "les autorités publiques britanniques nous accordent l’aide nécessaire. Je ne pourrais dire davantage pour ne pas compromettre une procédure très sensible".

En s’adressant aux magistrats occupant de hautes responsabilités dans les institutions judiciaires en Algérie, M. Tayeb Belaïz déclare : "Je vous encourage à la formation continue et aussi à former vos collègues exerçant au niveau des tribunaux. Je suis convaincu que la Cour suprême est un phare dans le système judiciaire. Nous souffrons actuellement d’un manque dans le corps, dont le nombre ne dépasse pas les 3 425 juges. Nous formons 300 magistrats annuellement (après un cursus de trois années), afin d’atteindre, en 2009, le chiffre de 4 500 juges formés par an."

Le ministère de la Justice s’engage à fournir “toutes les aides matérielles et les conditions de travail aux magistrats en Algérie, telles que le dicte le devoir du ministre de la Justice, qui appartient à un pouvoir exécutif indépendant du pouvoir judiciaire. L’État est tenu de protéger les magistrats des pressions, des surenchères et des tentations, pour qu’ils puissent rendre des jugements basés uniquement sur les lois. Par la grâce de Dieu, les magistrats ont atteint un niveau de probité qui leur permet de traiter les dossiers en ayant comme seule référence la loi”, dit-il.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après Liberté