ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’offre Maroc dans le secteur automobile

 
L’offre Maroc dans sa mouture destinée au secteur de l’automobile ambitionne de convaincre les constructeurs automobiles d’investir dans le royaume.
mercredi 28 mars 2007.

Le Maroc veut séduire les constructeurs automobiles. Inspirée du programme global Emergence, l’offre Maroc a été présentée à un public d’industriels et d’équipementiers espagnols pour un « market testing », une version donc modifiable. La réunion de finalisation de l’offre est d’ailleurs prévue le mois prochain, la version qui en sera issue sera ensuite présentée à la Primature pour approbation.

Le nouveau plan de promotion du secteur automobile au Maroc est axé sur cinq volets :
- D’abord la présentation d’une meilleure offre immobilière. L’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) devrait y aider en proposant lots et bâtiments adaptés. La réflexion est déjà lancée sur l’aménagement de lots dans un rayon de 50 mètres du port Tanger Med. Pour le moment, Tanger Free Zone (TFZ) est le seul site clairement identifié comme plate-forme logistique pour l’automobile. Casablanca devrait constituer une deuxième destination
- Le programme propose également un service amélioré sous forme de guichet unique, des plate-formes logistiques et un renforcement des unités de formation spécialisées dans le secteur de l’automobile au Maroc
- Les exposants marocains n’ont pas manqué de signaler que la langue espagnole était privilégiée dans ces formations.
- Le programme propose plusieurs des mesures incitatives axées sur les avantages fiscaux : un plafonnement à 20% de l’IGR ou encore une défiscalisation limitée des salaires, entre autres
- Il est aussi question de renforcement de l’aide à l’équipement et à la formation et de l’augmentation du montant du soutien proposée aujourd’hui par le Fonds Hassan II

Et les Espagnols sont gentiment invités à profiter de ces avantages. Concrètement, le Maroc veut devenir une base arrière pour l’Europe « à l’instar du Mexique pour les Etats-Unis, Shenzen pour Hong Kong et la Corée du Nord pour la Corée du Sud », a indique Mounia Boucetta, directrice de l’Industrie et du Commerce au ministère éponyme. Pour cela, il offre une position géographique avantageuse et une main-d’oeuvre peu coûteuse. Le Maroc a voulu traduire à travers ses exposés une dynamique de changement qui pousserait les investisseurs à venir la saisir et participer eux-mêmes au renforcement du secteur automobile au dans le royaume.

Synthèse de Mourad
D’après l’Economiste