ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La presse algérienne se féminise

 
La presse algérienne s’est ouverte aux femmes journalistes selon le rapport "Journalisme maghrébin au féminin" réalisé par le bureau de l’Unesco à Rabat au Maroc.
lundi 2 avril 2007.

L'Unesco réalise un sondage sur la presse algérienne. Le bureau de l’Unesco à Rabat (Maroc) vient de dévoiler les résultats d’une enquête réalisée sur la base de questionnaires individuels et de groupes distribués à 325 journalistes femmes du Maghreb. Cette expertise intitulée “Journalisme maghrébin au féminin” a pour principal objectif de vérifier si les professionnelles des médias de cette région souffrent de discrimination dans l’exercice de leur métier. La marginalisation, l’exclusion des postes de responsabilité, le confinement dans le traitement de contenus mineurs et le désir d’affranchissement sont les hypothèses qui ont prévalu dans la réalisation du sondage sur la féminisation de la presse algérienne notamment.

Des chapitres décrivent la situation des journalistes de chaque pays. Dans le cas de l’Algérie, trois thèmes ont été retenus : le statut et la place de la femme dans le champ médiatique, les conditions, les droits et les moyens de travail ainsi que les besoins en formation et en perfectionnement. Sous certains aspects, les journalistes algériennes se plaignent des mêmes contraintes que leurs confrères masculins. Les limites à la liberté d’expression, l’insuffisance des salaires, la pratique de la cooptation dans l’octroi de promotions, ainsi que la cadence de travail effrénée sont des griefs qui les rassemblent.

Mais les femmes journalistes ont aussi leurs propres revendications. Le fait d’être plus nombreuses les rend plus audibles. L’enquête certifie, en effet, que le métier de journaliste dans notre pays est en voie de féminisation. La disponibilité et l’investissement dont il est demandeur ne sont pas un frein pour les femmes. “La présence de la journaliste femme dans ces secteurs s’accroît de plus en plus au point de parler de féminisation de la corporation à l’instar du secteur de l’éducation et de la santé. Cette présence est pluridisciplinaire du moment qu’elle touche l’ensemble des services. Elle est rédactrice spécialisée, reporter ou commentatrice”, observe l’Unesco.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après Liberté