ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie favorite des armuriers russes

 
L’Algérie est en passe de devenir le premier client des armuriers russes devant la Chine et l’Inde, à en croire la presse russe qui cite les montants des contrats négociés.
mercredi 4 avril 2007.

L'Algérie va acquérir plusieurs chasseurs MiG-29 russes. Selon le Service fédéral russe de coopération militaire, début mars Moscou a été invité par l’Algérie à prendre part aux appels d’offres sur la construction en commun de navires et sur la livraison d’une frégate porte-hélicoptères. Les deux pays sont en outre en négociation sur la vente de chasseurs-bombardiers Su-32, d’hélicoptères Mi-28N, sur des livraisons supplémentaires de chasseurs Su-30, MiG-29, de complexe de DCA Pantsyr-S1 et de chars T-90S. Tous ces accords pourraient être signés en 2007-2008.

Si ce "bloc" est finalement signé, l’Algérie, compte tenu des commandes déjà passées à la Russie, à hauteur de 8 milliards de dollars, deviendra le premier client des "armuriers" russes. Et pourtant, plusieurs problèmes pourraient empêcher les deux pays de réaliser ces projets. Oleg Demtchenko, président de la compagnie aéronautique Irkut, en Sibérie, note qu’après la mise en oeuvre d’un contrat prévoyant les livraisons de 28 chasseurs Su-32MKI, de nouvelles ventes sont toujours possibles mais, pour l’instant, les négociations font défaut. Uralwagonzavod, de Nijni-Taguil, dans l’Oural, a déjà reporté les délais de livraison du premier lot de chars T-90S, prévus pour 2006, à 2007.

Des études précontrat sur la construction de deux frégates, d’un coût de 800 millions de dollars, étaient déjà en cours depuis avril 2006, lorsque le Bureau d’études du Nord (BEN), concepteur de navires, a proposé à l’Algérie sa nouvelle frégate du projet 1135.6. On ignore laquelle des entreprises exécutera la commande. Mais c’est le contrat sur la livraison de batteries de DCA Pantsyr-S1 qui pourrait poser le plus de problèmes. "Dès à présent, le Bureau d’étude de Toula (KBP) exécute quatre contrats sur la vente de Panstyr-S1, avec l’Algérie, la Syrie, les Emirats arabes unis et encore un pays. Du fait que la livraison de ces systèmes aux Emirats a connu de forts retards, des difficultés sont possibles avec les autres pays", affirme un expert russe.

Synthèse de Rayane
D’après RIA Novosti