ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Air Algérie annule 27 vols vers l’Arabie Saoudite

 
La compagnie Air Algérie annonce l’annulation de 27 vols à destination de l’Arabie Saoudite en raison du problème de délivrance des visas pour les pèlerins algériens candidats à la Omra.
dimanche 8 avril 2007.

Un avion d'Air Algérie Depuis quelques années, les pèlerins sont de plus en plus nombreux à vouloir accomplir le pèlerinage de la Omra durant ce qu’ils appellent “la saison du Maoulid Ennabaoui Echarif”. L’idée est de faire coïncider la Omra avec la célébration de la naissance du Prophète, ce qui suscite chez les prétendants au voyage un engouement particulier. Pour répondre à cette récente demande, les agences de voyages, en collaboration avec la compagnie aérienne nationale Air Algérie, organisent des “opérations Omra”.

Mais, l’opération Omra 2007 ne s’est apparemment pas déroulée comme prévu, puisque plus de 6 500 de leurs clients ont payé le voyage sans pour autant embarquer sur les vols réservés pour eux et qui ont été annulés en raison du retard inexpliqué de l’ambassade d’Arabie Saoudite à Alger dans la délivrance des visas. Le responsable de la communication à l’ambassade d’Arabie Saoudite que nous avons contacté a rejeté l’entière responsabilité de ces retards sur les agences de tourisme. “Il n’y a aucun retard au niveau de l’ambassade concernant la délivrance des visas”, nous a-t-il répondu.

Les agences de voyages qui leurs accusations, se trouvent aujourd’hui dans l’impasse ; certaines ont même eu recours au transit par la Tunisie. Contacté par nos soins, le P-DG d’Air Algérie, M. Tayeb Benouis, a consenti à nous donner des explications : “Plusieurs vols ont été annulés à cause d’un retard de délivrance des visas. C’est un fâcheux problème pour notre clientèle, mais c’est avant tout une énorme perte financière pour Air Algérie.”

Air Algérie propose une solution de rechange que nous expliquera Mme Tadj : “La solution consiste à utiliser, pour transporter les pèlerins victimes de ce désagrément, les allers des avions prévus pour la phase retour, c’est-à-dire qu’au lieu d’envoyer les appareils vides, ils seront pleins de pèlerins.” Cette alternative rattrapera, à partir du 10 avril, 17 des vols annulés, ce qui équivaut à 4 369 sièges. Il restera donc à trouver le moyen d’envoyer le reste des pèlerins en plus de les faire tous revenir

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté