ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie prendra part à un exercice naval en Espagne

 
L’Algérie sera représentée par le bâtiment de guerre de la marine algérienne, l’escorteur « Mourad Raïs » qui prendra part à à l’exercice naval « Phoenix express 2007 » en Espagne.
dimanche 8 avril 2007.

Un navire militaire algérien prend part à un exercice en Espagne Organisé par la VIe flotte américaine, l’exercice verra la participation des forces navales de l’Algérie, la France, l’Espagne, l’Italie, la Turquie, le Portugal, la Grèce, la Tunisie et le Maroc. Selon le responsable de la cellule de communication du CFN, le lieutenant-colonel, Deffairi Slimane, cité par l’APS, cet exercice, reconduit pour la deuxième année consécutive, s’inscrit dans le cadre du « renforcement de la coopération opérationnelle avec la sixième flotte américaine en vue de coordonner les efforts et unifier les procédures et les démarches d’exécution ».

Les objectifs de l’exercice à lequel participe l’Algérie sont, selon la même source, notamment « la planification et l’exécution d’un exercice complexe sur les interdictions maritimes ainsi que le contrôle et le suivi des activités maritimes à travers la mise en place d’un centre opérationnel commun (MOC) à la base espagnole Rota. Parmi ces objectifs, figurent également « la formation et l’entraînement des groupes d’assaut des pays participants, l’entraînement des équipages sur la lutte pour la survie ainsi que la généralisation de l’utilisation du Système d’identification automatique AIS et l’échange d’information avec le MOC », a-t-il ajouté.

Le « Phoenix express 2007 » se déroulera, selon le lieutenant-colonel Deffairi, en cinq phases. La première, qui s’étend du 7 au 9 avril, sera consacrée à la traversée d’Alger vers la base espagnole Cadix. La deuxième phase (du 9 au 16 avril) consiste à « exécuter des activités en quais, notamment la mise en place d’un centre d’entraînement pour les équipes d’assaut, baptisé « Mio academy » (Maritime Interdiction Operation Academy) à Cadix ». Encadrés par des éléments des forces spéciales de la marine américaine, les équipages auront, au cours de cette deuxième phase, à s’entraîner sur les méthodes de contrôle des navires suspects, la descente rapide à partir d’un hélicoptère, la lutte pour la survie et le tir à l’arme individuelle.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran