ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie veut développer sa recherche scientifique

 
Pour relancer la recherche scientifique en Algérie, le gouvernement doit assurer les moyens et les financements nécessaires au profit des chercheurs algériens.
lundi 9 avril 2007.

L'Algérie et la France coopèrent dans la recherche scientifique Au chapitre de la coopération scientifique entre l’Algérie et la France, la directrice de la post-graduation et de la recherche scientifique au ministère de tutelle, Mme Mounira Bendjeloul, a précisé l’inscription, dans le cadre des projets « Tassili », de 115 projets communs entre les laboratoires algériens et français. Des projets qui autoriseront la promotion des échanges entre les chercheurs et des visites scientifiques, en plus d’une coordination entre les deux directions et les deux ministères pour la publication d’articles scientifiques.

On apprendra également, au cours de cette conférence, que 3993 projets de recherche sont inscrits au titre de l’année universitaire en cours en Algérie, impliquant 15.068 enseignants dont 2030 professeurs, 3111 maîtres de conférences et 6617 chargés de cours. La conférencière a, par ailleurs, annoncé la signature aujourd’hui d’un accord entre l’Agence spatiale algérienne (ASA), le Centre national des techniques de l’espace et 5 universités algériennes pour la création d’une nouvelle école de doctorat pour l’enseignement des techniques de l’espace.

Le bilan des activités de recherche en Algérie, ce sont aussi les 1561 articles qui ont été publiés cette année dans des périodiques internationaux contre 794 articles dans des périodiques et autres publications nationales. Selon l’oratrice, le ministère s’attèle à élargir les perspectives de formation à l’étranger notamment pour la finalisation des thèses de Doctorat, et le recyclage des professeurs universitaires.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran