ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Libye s’accordent sur la circulation des personnes

 
L’Algérie et la Libye ont signé un accord pour la levée des obstacles en matière de circulation des personnes et des véhicules entre les deux pays frères.
mercredi 11 avril 2007.

Algérie-Libye : libre circulation des personnes Cette question a été au centre d’une conférence de presse, tenue lundi et animée côté algérien par le Chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem, et côté libyen par le secrétaire du Comité populaire général, M. El-Baghdadi Ali El-Mahmoudi, à l’issue des travaux de la 12ème session de la commission mixte de l’Algérie et la Libye. Les deux responsables ont annoncé des mesures favorisant la libre circulation des personnes « sans contraintes financières ou administratives », mesures qui devraient entrer en vigueur à compter de lundi.

Ainsi, « les contraintes entravant l’utilisation des véhicules pour le déplacement des personnes entre l’Algérie et la Libye ont été levées, y compris le permis de conduire », assurent MM. Belkhadem et El-Baghdadi, précisant qu’ »il est désormais possible pour les citoyens libyens et algériens de se déplacer entre les deux pays munis de leurs permis de conduire et des papiers de leurs véhicules ». D’autre part, M. Belkhadem a indiqué qu’il a été convenu de la création immédiate d’un accès commun entre les deux pays, ajoutant qu’un comité préparatoire a été mis en place à cet effet.

Abordant le volet coopération bilatérale, M. Belkhadem a souligné « la nécessité d’augmenter le volume des investissements entre et au sein des deux pays, le nombre de dessertes aériennes et la levée des barrières douanières, ainsi que le lancement immédiat d’études sur le certificat d’origine, les modalités et taxes imposées par chaque pays, tout en considérant les marchandises produites « en Algérie et en Libye » comme des produits nationaux. Au registre des perspectives pour le renforcement des relations entre les deux pays, il est prévu de relever le niveau des consultations politiques, de redynamiser la commission politique et de mener des consultations dans le domaine pétrolier à travers la mise en place d’un comité qui se réunira périodiquement pour se concerter sur les politiques pétrolières.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran