ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Alger sous haute surveillance

 
Les attentats terroristes qui ont visé Alger hier matin imposent une nouvelle politique de surveillance de la capitale et un renforcement des mesures de sécurité.
jeudi 12 avril 2007.

sécurité renforcée à Alger Alger était quadrillée, hier, par un important dispositif de sécurité. Les barrages de la police se sont multipliés. Devant le commissariat de la place des Martyrs, l’on remarquera un mouvement inhabituel. La police se protège en quadrillant les lieux avec des barrières de sécurité.

Le même scénario est enregistré au niveau de la Dgsn, à la centrale de Didouche Mourad. Le stationnement à proximité des postes de police est interdit. Les hélicoptères ont survolé Alger pendant plusieurs heures. Une ambiance qui fait craindre le pire pour certains, et fait rappeler à d’autres, une époque qu’on croyait révolue.

L’aéroport international d’Alger, a été quadrillé par un important dispositif de sécurité quelques minutes après l’attentat ayant ciblé le commissariat de Bab Ezzouar. Ce pèlerin rebrousse chemin, sans résistance aucune, face à l’intransigeance des services de sécurité. L’autoroute Est d’Alger a connu hier des files interminables de voitures. Les bouchons ont a amené beaucoup de gens à annuler sinon à reporter leur déplacement.

Les explosions qui ont secoué, hier matin Alger, ont semé une panique générale chez les citoyens laissant parfois place à des rumeurs qui n’ont fait que compliquer davantage le travail des services de sécurité. On annonce une bombe au stade du 5-Juillet, une autre à la faculté d’Alger, une troisième à Meissonnier, une quatrième au lycée Descartes. Pas loin de la présidence.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après L’Expression