ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le bilan des victimes en Algérie s’alourdit

 
Les attentats terroristes qui ont endeuillé la capitale de l’Algérie ont fait 33 morts et 57 blessés selon le ministre de l’intérieur.
jeudi 12 avril 2007.

Zerhouni rend visite aux blessés des attentats d'Alger, Algérie « Des personnes grièvement touchées mercredi dans les deux attentats ont succombé dans la nuit à leurs blessures dans les hôpitaux où elles avaient été admises », a expliqué le ministre Yazid Zerhouni. Le dernier bilan communiqué mercredi soir faisait état de 24 morts et 57 blessés.

Lors d’une opération spectaculaire et parfaitement coordonnée, trois kamikazes ont fait exploser mercredi leurs véhicules piégés aux abords de deux sites symboles du pouvoir algérien : le palais du gouvernement dans le centre de la capitale et un immeuble de la police dans la banlieue est de la capitale de l’Algérie, faisant au total 24 morts et 222 blessés.

Ce triple attentat-suicide a été revendiqué par la branche d’Al-Qaïda au Maghreb, ou "Al-Qaïda en Afrique du Nord islamique", nouveau nom que s’est donné il y a quelques mois le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) après s’être affilié à Al-Qaïda, a rapporté la chaîne panarabe par satellite Al-Jazira. Dans son message de revendication, l’organisation terroriste parle d’un troisième site visé, des locaux occupés par Interpol, mais ce site n’a pas été mentionné par les autorités algériennes. En outre, une porte-parole d’Interpol a affirmé que l’organisation internationale de la police n’avait pas de locaux dans le quartier visé.

Sur un site Internet islamique, la branche d’Al-Qaïda a diffusé les photos de trois hommes présentés comme les trois kamikazes et identifiés sous les noms de Mouadh ben Jabal, al-Zoubaïr Abou Sajda et Abou Dajjana. Dans sa revendication, le mouvement affirme que les trois véhicules transportaient respectivement 800, 700 et 500 kilos d’explosifs.

Synthèse de Kahina
D’après AP