ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc visés par Al-Qaida

 
Les attentats qui ont visé l’Algérie et le Maroc confirment la stratégie terroriste d’Al-Qaida qui vise à instaurer un Etat islamique au Maghreb.
vendredi 13 avril 2007.

Les terroristes d'Al-Qaida s'attaquent à l'Algérie et au Maroc. Mercredi dans la capitale de l’Algérie, deux attentats suicides ont fait 33 morts et 222 blessés. L’une des explosions a emporté une partie de la façade du Palais du gouvernement situé au coeur d’Alger. La veille, à Casablanca, trois kamikazes présumés s’étaient fait exploser à la suite d’une descente de police lors de laquelle un quatrième suspect a été abattu. Un cinquième membre de cette cellule d’activistes présumés a été interpellé ce jeudi.

L’organisation Al Qaïda cherche depuis longtemps à s’implanter dans les pays du Maghreb en raison de leur proximité avec le sud de l’Europe, qui en fait une base arrière idéale pour lancer des attaques contre des villes européennes. Depuis le début de l’année, on a constaté une recrudescence des activités des groupes islamistes au Maroc et en Algérie, donnant du poids aux affirmations d’Al Qaïda qui prétend avoir étendu son emprise sur l’ensemble du Maghreb.

La Tunisie, habituellement calme, a été le théâtre en décembre et janvier derniers d’affrontements entre la police et des islamistes. Peut-on pour autant parler d’attentats coordonnés par une seule et même organisation ? Cela reste pour l’instant difficile à établir. Le ministre marocain de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a affirmé mercredi soir que les attentats à la bombe perpétrés au Maroc et en Algérie étaient l’oeuvre de différents groupes terroristes qui n’agissaient pas de façon coordonnée.

"Le gouvernement marocain a probablement raison de dire qu’il n’y a pas de lien clairement établi entre les explosions au Maroc et en Algérie mais cela ne peut pas être totalement exclu", estime Magnus Ranstorp, expert en terrorisme au Collège suédois de défense nationale. Selon Anne Giudicelli du cabinet de conseil Terrorisc, les groupes islamistes armés de la région partagent la même idéologie et poursuivent les mêmes buts mais rien ne montre qu’il existe des liens opérationnels entre eux.

Synthèse de Souad
D’après Reuters