ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le bilan des attentats en Algérie s’alourdi

 
Le bilan des attentats suicides qui ont sécoué la ville d’Alger en Algérie s’est alourdi et a atteint 34 morts et 222 blessés selon le ministère de l’intérieur.
samedi 14 avril 2007.

Enterrement d'une victime des attentats, Algérie Un précédent bilan des attentats qui ont visé Alger, la capitale de l’Algérie, communiqué les premières heures après les attentats, par la protection civile faisait état de 24 morts et de 222 blessés, mais entre-temps plus d’une centaine de blessés souffrant de légères lésions causées par des projectiles ont quitté les hôpitaux après avoir reçu les premiers soins. Les 57 blessés sont gardés sous surveillance médicale dans les services de neurochirurgie et ceux de soins intensifs au niveau des hôpitaux de Aïn Naâdja, de Mustapha Bacha, de Zemirli et à l’hôpital de la sûreté nationale « Les Glycines ». Ils souffrent, essentiellement, de contusions au niveau du crâne et des membres après avoir été touchés par les débris de verre et autres projetés par les déflagrations.

Trente-trois innocents ont laissé la vie dans ces attentats et pour leurs proches rien ne peut apaiser la douleur de perdre un frère, un père, un mari ou un enfant. Alger a commencé, jeudi et vendredi, à enterrer dans le déchirement et l’incompréhension ses premières victimes, alors que d’autres, dont les corps sont difficiles à identifier, se trouvent toujours à la morgue de l’hôpital Mustapha Bacha, le plus grand hôpital civil d’Algérie. Rien ne peut décrire la détresse des leurs qui restent agglutinés depuis l’après-midi de mercredi devant la morgue dans l’attente de la restitution des dépouilles. Les corps de certaines victimes qui se trouvaient à quelques mètres seulement des lieux des déflagrations ont été presque déchiquetés ou calcinés par le souffle des explosions, ce qui complique le travail d’identification.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran