ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’ambassade des Etats-Unis en Algérie avertit

 
Le message de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie qui avertissait sur la probabalité d’un autre attentat à Alger semble relever de l’alarmisme.
dimanche 15 avril 2007.

Attentat à Alger en Algérie « Selon des informations non confirmées, des attentats pourraient être planifiés à Alger le 14 avril dans des zones pouvant inclure, entre autres, la Grande Poste et le siège de l’ENTV, dans le boulevard des Martyrs », selon le communiqué. En fait, les terroristes ont bien frappé hier, mais... les intérêts américains et à Casablanca. Deux kamikazes marocains ont actionné hier leur charge près du consulat général des Etats-Unis et d’une école privée américaine de langues dans la métropole économique du Maroc. La réalité a donc, fort heureusement pour nous et malheureusement pour nos frères Marocains, contredit « les prédictions » de l’ambassade américaine qui n’est pas à son premier coup d’essai sur des attaques supposées en Algérie.

L’ambassade américaine à Alger avait déjà mis en garde, le 13 mars, ses ressortissants contre l’éventualité d’une attaque terroriste contre un avion transportant des travailleurs occidentaux en Algérie, dans un message d’alerte diffusé toujours sur son site Internet. Aucun attentat n’avait été perpétré. Il est certes compréhensible que les diplomates américains fournissent des informations à leurs ressortissants face à ce qu’ils considèrent comme un éventuel danger, mais ce qui l’est par contre beaucoup moins c’est le silence du gouvernement algérien face à « une entreprise manifeste de saper le moral des Algériens ». En pareilles circonstances, diffuser des informations sur d’éventuels attentats par un canal autre que celui de l’Etat algérien, cela s’apparente à de la déstabilisation d’une population sous le choc livré aux spéculations d’Etats étrangers qu’amplifient des médias lourds que l’unique ne parviendra jamais à rivaliser.

Ne pas réagir face à l’alarmisme que sèment à tout bout de champ des étrangers c’est ou bien montrer au grand jour son incapacité à gérer une situation de crise ou alors se rendre coupable de complicité avec ceux qui manifestent peu d’égards à la souveraineté de l’Algérie. Dans l’une comme dans l’autre hypothèse, et malgré les prophéties de Zerhouni, il est hasardeux de croire que l’Algérie est à la veille d’une sortie de crise et qu’elle va bientôt se débarrasser d’un terrorisme mutant qu’aucun sacrifice ne semble avoir stoppé, quinze ans après avoir pointé son piquet sur ces terres meurtries. Après le choc du 11 avril, on espérait une remobilisation des Algériens autour de leurs gouvernants pour venir à bout des monstres et de leurs commanditaires, mais c’est compter sans le légendaire mépris derrière le fossé qui sépare les uns des autres.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant